La Sortie Hors du Corps

Durée de lecture estimée: 9 m
Durée des vidéos: 0 h 00 m
Durée totale: 0 h 09 m

Durée actuelle:

Le site de Mardi Lobsang Rampa: Site >

Dans les étapes de conclusion de la dernière leçon nous avons traité de la pensée. Nous avons dit "la pensée est là où vous voulez qu'elle soit". C'est une formule qui peut réellement nous aider à sortir du corps, à voyager astralement. Laissez-nous la répéter.

La pensée est là où vous voulez qu'elle soit. À l'extérieur de vous, si vous le voulez ainsi. Essayons une petite pratique. Ici encore, il vous faudra être dans un endroit où vous êtes tout à fait seul, où il n'y a aucune distraction. Vous allez essayer de sortir de votre corps. Vous devez être seul, vous devez être détendu et nous vous suggérons pour votre confort que vous soyez étendu, de préférence sur un lit. Assurez-vous que personne ne puisse faire intrusion et ruiner votre expérience. Quand vous êtes installé, respirant lentement, pensant à cette expérience, concentrez-vous sur un point d'1,85 m devant vous, fermez les yeux, concentrez-vous, Mettez votre VOLONTÉ à penser que vous (le vous réel, le vous astral) observez votre corps de quelques 1,85 m de distance. Pensez ! Pratiquez ! Concentrez-vous. Alors, avec de la pratique, vous allez soudainement éprouver un léger choc, presque électrique, et vous allez voir votre corps étendu, les yeux clos, à quelques 1,85 m de distance.

Au début cela demandera vraiment un effort pour obtenir ce résultat. Vous pouvez vous sentir comme étant à l'intérieur d'un gros ballon de caoutchouc, poussant, poussant. Vous poussez et poussez et faites des efforts mais rien ne semble se produire, quoiqu'on dirait que c'est presque sur le point de se produire. Alors enfin, soudainement, vous jaillissez à travers et il y a une légère sensation d'éclatement presque comme, en fait, la crevaison d'un ballon d'enfant. Ne vous alarmez pas, ne cédez pas à la peur, parce que si vous restez libre de la peur vous irez de plus en plus de l'avant et n'aurez aucun problème que ce soit à l'avenir, mais si vous avez peur vous allez rebondir dans votre corps physique et aurez alors à tout recommencer un autre jour. Si vous rebondissez dans votre corps ça ne servira à rien d'essayer quoi que ce soit de plus ce jour-là, car vous réussirez rarement. Vous aurez besoin de dormir (de vous reposer) d'abord.

Allons plus loin, imaginons que vous êtes sorti de votre corps avec cette méthode simple et facile, imaginons que vous êtes là debout à regarder votre élément physique et vous demandant quoi faire ensuite. Ne vous donnez pas la peine de regarder votre corps physique pour l'instant, vous le reverrez assez souvent ! Essayez plutôt ceci :

Laissez-vous flotter dans la pièce comme une bulle de savon qui dérive mollement, car vous ne pesez même pas autant qu'une bulle de savon maintenant ! Vous ne pouvez pas tomber, vous ne pouvez pas vous blesser. Laissez votre corps physique se reposer à l'aise. Bien sûr, vous vous serez occupé de cela avant de libérer votre astral de cette enveloppe charnelle. Vous vous serez assuré que votre corps de chair soit tout à fait à l'aise. À moins que vous n'ayez pris cette précaution, vous pouvez découvrir en y retournant que vous avez un bras raide ou un torticolis. Soyez certain qu'il n'y a aucun bord rugueux qui pourrait presser un nerf car, par exemple, si vous avez quitté votre corps physique avec un bras étendu sur le bord du matelas, il peut y avoir une certaine pression sur un nerf qui vous causera des "fourmillements" plus tard. De nouveau, donc, assurez-vous que votre corps soit absolument à l'aise avant de tenter de le quitter pour le corps astral.

Maintenant laissez-vous dériver, laissez-vous flotter dans la pièce, vous déplaçant paresseusement comme si vous étiez une bulle de savon emportée sur des courants d'air à la dérive. Explorez le plafond et les endroits que vous ne pouvez voir normalement. Accoutumez-vous à ce voyage astral élémentaire parce que jusqu'à ce que vous soyez habitué à errer dans une pièce, vous ne pourrez vous aventurer sans problème à l'extérieur.

Reprenons encore avec des termes quelque peu différents. En réalité, cette affaire de voyage astral est facile, il n'y a rien là de difficile aussi longtemps que vous vous autorisez à croire que vous pouvez le faire. En aucun cas, sous aucune condition devriez-vous ressentir la peur, car ce n'est pas un endroit pour la peur ; dans le voyage astral vous voyagez vers la liberté. Ce n'est que de retour dans le corps que vous devez vous sentir emprisonné, enveloppé dans l'argile, alourdi par un corps pesant qui ne répond pas très bien aux ordres spirituels. Non, il n'y a aucune place pour la peur dans le voyage astral, la peur y est complètement étrangère.

Nous allons répéter les instructions du voyage astral sous une formulation légèrement différente. Vous êtes étendu sur le dos sur un lit. Vous vous êtes assuré que chacune de vos parties soit à l'aise, qu'il n'y ait aucune saillie enfonçant des nerfs ; vos jambes ne sont même pas croisées parce que si elles l'étaient, au point où elles se croisent vous pourriez avoir un engourdissement par la suite simplement parce que vous aurez gêné la circulation du sang. Reposez calmement, avec contentement, il n'y a aucune influence perturbatrice et vous n'êtes pas non plus inquiet. Ne pensez qu'à faire sortir votre corps astral de votre corps physique.

Détendez-vous et détendez-vous davantage encore. Imaginez une forme spectrale correspondant grossièrement à votre corps physique, se dégageant doucement du corps de chair et flottant vers le haut comme une aigrette de pissenlit sur une légère brise d'été. Laissez-la s'élever, gardez vos yeux fermés sinon, pour les deux ou trois premières fois, vous pouvez être si surpris que vous allez sursauter et ce sursaut peut être assez violent pour "rembobiner" l'astral à sa place normale à l'intérieur du corps.

Les gens sursautent fréquemment d'une façon bizarre au moment précis où ils s'endorment. C'est bien souvent si brutal que ça réveille totalement la personne. Cette secousse est causée par une trop brusque séparation du corps astral et du corps physique, car comme nous l'avons déjà exposé, presque tout le monde voyage astralement durant la nuit même si tant de gens ne se souviennent pas consciemment de leur voyage. Mais revenons-en à notre corps astral.

Pensez à votre corps astral se séparant graduellement, facilement, du corps physique et flottant à environ 1 m ou peut-être 1,25 m au-dessus du physique. Là il repose au-dessus de vous en se balançant doucement. Vous pouvez avoir éprouvé une sensation de balancement au moment même de vous endormir ; c'était l'astral se balançant. Comme nous l'avons dit le corps flotte au-dessus de vous, en se balançant peut-être un peu, et est connecté à vous par la Corde d'Argent qui va de votre ombilic à l'ombilic du corps astral. (Voir image ci-dessous)

Ne regardez pas de trop près parce que nous vous avons déjà averti que si vous êtes surpris et sursautez vous allez ramener votre corps et aurez à tout recommencer encore une fois à une prochaine occasion. Supposons que vous tenez compte de notre avertissement et ne sursautez pas, alors votre corps astral restera à flotter au-dessus de vous pendant quelques instants ; ne faites rien du tout, pensez à peine, respirez superficiellement car c'est votre première sortie, pensez-y, votre première fois CONSCIEMMENT hors du corps et vous devez être prudent.

Si vous n'avez pas peur, si vous ne tressaillez pas, le corps astral dérivera lentement, s'éloignera simplement au bout ou sur le côté du lit là où tout doucement, sans aucun choc du tout, il redescendra peu à peu pour que ses pieds touchent, ou presque, le plancher. Alors, le processus d'un "atterrissage en douceur" terminé, votre astral sera capable de regarder votre physique et de retransmettre ce qu'il voit.

Vous aurez vraiment une sensation troublante à regarder votre propre corps physique et nous précisons maintenant que c'est souvent une expérience humiliante. Plusieurs parmi nous avons une idée complètement erronée de ce à quoi nous ressemblons. Vous souvenez-vous lorsque vous avez entendu votre voix pour la première fois ? Avez-vous entendu votre voix sur un magnétophone ? Pour la première fois vous pouvez franchement ne pas avoir cru que c'était votre voix, vous pouvez avoir pensé que quelqu'un vous jouait un tour ou que l'appareil était défectueux.

La première fois que l'on entend sa voix, on ne le croit pas, on devient consterné et mortifié. Mais attendez jusqu'à ce que vous voyiez votre corps pour la première fois ! Vous serez là debout dans votre corps astral avec votre conscience complètement transférée à votre corps astral et vous regarderez de haut ce corps physique allongé. Vous serez horrifié ; vous n'aimerez pas la forme de ce corps ni son teint, vous serez choqué des lignes sur le visage et des traits et si vous avancez un peu plus loin et examinez votre esprit, vous verrez certains petits travers et certaines phobies qui pourront même vous faire revenir d'un bond dans le corps, de pur effroi ! Mais supposons que vous surmontiez cette première rencontre effrayante avec vous-même, que se passe-t-il ensuite ? Vous devez décider où vous voulez aller, ce que vous voulez faire, ce que vous voulez voir. Le système le plus facile est de visiter quelqu'un que vous connaissez bien, peut-être un proche parent qui habite une ville voisine. D'abord ce doit toujours être une personne que vous visitez fréquemment parce que vous devez visualiser la personne en détails considérables, vous devez visualiser là où elle demeure et comment précisément vous rendre chez elle. Souvenez-vous que ceci est nouveau pour vous (c'est-à-dire nouveau pour vous de le faire consciemment) et il vous faudra suivre la route exacte que vous suivriez si vous y alliez en chair et en os.

Quittez votre chambre, allez dans la rue (dans l'astral, bien sûr, mais ne vous inquiétez pas, personne ne peut vous voir), prenez le chemin que vous prendriez normalement en gardant fixé devant vous l'image de la personne que vous voulez visiter et comment vous rendre chez elle. Alors, très très rapidement, beaucoup plus rapidement que la voiture la plus rapide pourrait vous y conduire, vous serez chez votre ami ou votre parent.

Avec de la pratique vous pourrez aller partout ; les mers, les océans et les montagnes ne présenteront aucune barrière, aucun obstacle, sur votre route. Les pays du monde et les villes du monde seront les vôtres pour visiter.

Certaines personnes pensent "Oh ! Supposons que j'aille et ne puisse pas revenir. Qu'est-ce qui se passe alors ?". La réponse est: vous ne pouvez pas vous perdre. Il est tout à fait impossible de se perdre, il est tout à fait impossible de se blesser ou de découvrir que votre corps a été occupé. Si quelqu'un s'approche de votre corps pendant que vous voyagez astralement, le corps retransmet un avertissement et vous êtes "rembobiné" à la vitesse de la pensée. Aucun mal ne peut vous arriver, le seul mal est la peur. Ainsi ne craignez pas mais expérimentez et avec l'expérience viendra l'accomplissement de tous vos espoirs, toutes vos ambitions dans le domaine du voyage astral.

Quand vous serez consciemment sur la scène astrale vous verrez les couleurs avec plus d'éclat que vous ne le pouvez dans la chair. Tout scintillera de vie, vous pourrez même voir des particules de "vie" semblables à des étincelles tout autour de vous. C'est la vitalité de la terre et en la traversant vous en tirerez force et courage.

Une difficulté est celle-ci : vous ne pouvez rien emporter avec vous, vous ne pouvez rien rapporter ! Il est possible, bien sûr, sous certaines conditions (et cela vient avec beaucoup de pratique seulement) que vous vous matérialisiez devant un clairvoyant, mais ce n'est pas facile d'aller vers une personne et d'effectuer un diagnostic de sa condition de santé parce qu'il vous faut vraiment être capable de discuter de ces choses-là. Vous pouvez aller dans un magasin, examiner leur marchandise et décider ce que vous voulez acheter le lendemain ; c'est tout à fait permis. Souvent, quand vous visitez un magasin dans l'astral vous pouvez voir les défauts et la mauvaise qualité de certaines des marchandises qui sont très coûteuses ! Quand vous êtes dans l'astral et que vous voulez retourner dans le physique, vous devez rester calme, vous devez vous mettre à penser à votre corps de chair, penser que vous allez y retourner et que vous allez le réintégrer. À cette pensée, il y aura un tourbillon de vitesse, ou encore il peut y avoir un déplacement instantané de là où vous étiez à un endroit situé à 1 m ou 1,25 m au-dessus de votre corps allongé. Vous allez constater que vous êtes là, flottant, ondulant légèrement, tout juste comme quand vous avez quitté le corps. Laissez-vous descendre très, très lentement ; cela doit se faire lentement parce que les deux corps doivent être absolument synchronisés.

Si vous le faites correctement vous redescendrez dans le corps sans choc, sans aucune secousse, sans aucune sensation autre que celle que le corps est une masse froide et lourde.

S'il vous arrivait d'être maladroit et que vous n'aligniez pas exactement vos deux corps, ou si quelqu'un devait vous interrompre et vous faire revenir brusquement, vous pourrez constater que vous avez un mal de tête, presque un genre de migraine. Dans ce cas vous devez essayer de vous endormir ou de vous forcer à retourner dans l'astral, parce que jusqu'à ce que vos deux corps soient de nouveau en parfait alignement, vous ne pourrez pas vous débarrasser du mal de tête. Il n'y a pas lieu de s'inquiéter parce qu'un remède tout à fait défini est de s'endormir, même pour quelques instants, ou de sortir consciemment dans l'astral de nouveau.

Vous constaterez peut-être une raideur une fois de retour dans le corps de chair. Vous constaterez peut-être que la sensation est très semblable à celle que l'on a en mettant un costume qui a été mouillé la veille et est maintenant encore froid et humide. Jusqu'à ce que vous y soyez habitué ce n'est pas vraiment une sensation plaisante de revenir au corps et vous vous apercevrez que les merveilleuses couleurs que vous avez vues dans le monde astral se sont ternies. De nombreuses couleurs ne seront plus visibles du tout dans le corps de chair, de nombreux sons que vous avez entendus dans l'astral seront tout à fait inaudibles dans le corps charnel. Mais peu importe, vous êtes sur la Terre pour apprendre quelque chose et quand vous aurez appris ce qui était le but de votre venue sur Terre vous serez libéré des contraintes, libéré des liens de la Terre et quand vous quitterez votre corps de chair définitivement, avec la Corde d'Argent coupée, vous irez dans un royaume loin au-dessus de celui du monde astral.

Pratiquez ce voyage astral, pratiquez-le et pratiquez-le encore. Éloignez de vous toute peur, parce que si vous n'avez pas peur il n'y a alors rien à craindre, aucun mal ne peut venir à vous, seulement du plaisir.