Les Médias

Durée de lecture estimée: 22 mDurée des vidéos: - h -- m
Durée totale: - h -- m

Durée actuelle:

Le blog de Paul Ponssot: Site - Youtube - Facebook - Conférences

Implants Involuants et Evoluants (1) >
Implants Involuants et Evoluants (2) >

Un bon film qui résume comment est créée une manipulation des masses par les gouvernements:

Titre: Des hommes d'influence

Réalisateur: Barry Levinson
Année: 1998
Genre: Comédie
Catégorie: Comprendre la Matrice
Thème: 
→ Manipulation de Masses avec les Médias
→ False Flags (Attentats sous fausse bannière créer par le gouvernement) avant les élections
→ False Flag crée avant les élections, voir cette image

Commander le DVD

Si vous souhaitez diriger les gens en manipulant leur perception de la réalité, vous devez dicter clairement les « informations » qu'ils reçoivent. Le contrôle exercé sur les médias et sur l'enseignement est l'élément essentiel de toute tyrannie, et là ils ont fait fort. À dessein, les médias mondiaux visent et activent constamment le cerveau reptilien sur son obsession quotidienne de la peur, sur le sexe et l'argent, et piègent ainsi les gens dans une tourmente émotionnelle, dans les désirs liés aux cinq sens et dans de faibles niveaux de perception.

Ils absorbent tout comme des champignons. Laissez-les dans le noir et donnez-leur de la merde à manger.

J'ai été journaliste pendant des années dans la presse écrite, à la radio et à la télévision, et si les gens pouvaient voir ce qui se passe dans les rédactions du monde entier, ils en pleureraient. Certains des esprits les plus fermés que j'aie jamais rencontrés étaient des journalistes. La plupart sont programmés avec un sens des réalités désespérément limité, et qu'ils s'emploient à transmettre aux masses en tant qu'« informations ». En général les journalistes sont incroyablement mal informés sur le monde au sujet duquel ils font des reportages, mais comme ce sont des « journalistes », ils pensent qu'ils savent mieux que les autres ce qui se passe. L'ignorance et l'arrogance sont une combinaison révélatrice. Comme pour tout, les médias mondiaux sont détenus par de moins en moins de sociétés, et de toutes façons, à la fin, il n'en restera qu'une. Les propriétaires (les familles de lignées) nomment et contrôlent les rédacteurs en chef, qui eux-mêmes nomment et contrôlent les journalistes qui écrivent ce qu'on leur dit d'écrire. Cette structure de pouvoir allant de haut en bas permet aux familles de dicter en grande partie ce qui doit ou ne doit pas apparaître dans les médias, ce que le public doit lire, entendre et voir. Bien sûr, ils ne peuvent pas contrôler chaque mot, mais ils peuvent faire en sorte que l'écrasante majorité de ce qui apparaît dans les médias soit conforme à la façon dont ils veulent que les gens perçoivent la vie et le monde.

Un résumé des médias traditionnels.

Maîtriser les médias ne signifie pas que vous regardez par-dessus l'épaule de chaque journaliste. C'est impossible et de plus ça n'est pas nécessaire. Tout ce qu'il y a à faire c'est de définir des paramètres, des « normes » à travers lesquelles les médias vont tout filtrer. Par exemple, à un moment donné de notre histoire, la norme voulait que la Terre soit plate et les médias d'aujourd'hui auraient rejeté et ridiculisé quiconque aurait dit que la Terre était une sphère. On n'aurait pas eu besoin de leur dire, ils l'auraient fait par réflexe en raison de la façon dont ils ont été programmés par ces normes pour voir les possibilités et la réalité. Il est essentiel que les médias soient ignorants et qu'ils répètent simplement ce que les « normes » les ont programmés à accepter sans poser de question. Voyez cette façon pathétique qu'ont les médias du monde de répéter la version officielle au sujet du « réchauffement climatique » et du « changement climatique », et cela sans jeter un regard à la quantité de preuves, ni prêter l'oreille aux avis des scientifiques qui clament que ce ne sont que des absurdités. Les journalistes, comme les médecins, les avocats, les politiciens et le public en général, ne sont que des répéteurs. Ils répètent sans poser de question et acceptent les normes du « tout-le-monde-sait-que » comme un petit garçon à qui l'on fait croire que le Père Noël existe. Du coup, ils sont amenés à ridiculiser, à attaquer ou simplement ignorer ceux qui contestent ces normes. Il y a des rédacteurs en chef et des journalistes qui manipulent sciemment pour le compte des familles Illuminati et qui pensent à eux en premier, mais ils sont rares. La plupart sont simplement désemparés tels des nouveaux-nés, dont l'esprit est programmé par le système.

Tant de journalistes importants, de présentateurs télé et de rédacteurs en chef sont des produits de la machine à programmer, que l'on appelle élite des universités, comme Oxford et Cambridge, ou de la Ivy League aux États-Unis. Avant même de commencer leurs « reportages » sur le monde pour le public de la planète, ils passent par un long et lourd programme de manipulation de l'esprit (« l'enseignement »), pour leur implanter leur perception de la réalité. Qu'ils soient de gauche, du centre ou de droite importe peu. Ils font partie du système. Ils voudraient bien trafiquer les détails du système (plus d'impôts, moins d'impôts) mais ils ne le voient pas tel qu'il est vraiment : une machine à asservir, et un effaceur de la vérité. J'ai rencontré beaucoup de personnes de ce genre ces 20 dernières années, dans la presse écrite, à la radio et à la télévision et bien qu'il y ait eu des exceptions plus qu'honorables, la norme c'était comme d'avoir une conversation avec un bloc de béton (toutes mes excuses aux blocs de béton, soit dit en passant). J'ai présenté les fondements du complot mondial, et la société à la Big Brother qui s'y rattache, à des journalistes lors d'une conférence de presse quand je me suis présenté à une élection parlementaire partielle, en 2007. Le député conservateur, David Davis, avait démissionné de son siège et se présentait à nouveau aux élections pour protester, disait-il, contre cet État à la Big Brother. Je me suis présenté à cette élection pour dénoncer l'ampleur réelle de ce qui se passait, et non pas parler de la version aseptisée dont parlait Davis. Je dois être le seul candidat dans l'histoire des élections qui ne souhaitait pas de votes en ma faveur. Ça ne voulait rien dire pour moi. Devenir un homme politique était la dernière chose que je voulais et les votes d'un système truqué n'amènent à rien. Tout ce que je désirais était de profiter d'un tremplin pour faire circuler les informations auprès du public, sinon personne n'allait en parler. Dans ce genre d'événements, les médias sont impliqués et l'on doit se préparer à être rejeté, ridiculisé et à voir ses propos déformés. Et c'est ce qu'ils ont fait avec moi lors de la conférence de presse, mais certaines personnes n'ont pas été dupées par ses allégations mensongères et rien que pour elles, cela valait le coup de parler aux médias. Un des journalistes présents à la conférence de presse était Quentin Letts, chroniqueur politique au Daily Mail. Il couvre beaucoup d'histoires du type Big Brother, mais refuse de relier les points et de dévoiler l'image qui en ressortirait. Letts a été moulé dans un système classique d'endoctrinement à l'université catholique de Bellarmine, dans le Kentucky, au Trinity College de Dublin et au Jesus College de Cambridge. Alors qu'il est souvent cynique dans ses chroniques politiques, comme toute personne observant le monde politique depuis longtemps, il rapporte consciencieusement une image de la réalité dictée par son journal, le Daily Mail. S'il ne travaillait pas en ce sens, il n'aurait, bien sûr, plus son poste depuis longtemps. Il s'était assis pour assister à ma présentation, écoutant à moitié et lisant à moitié un journal, et après une heure d'explications dévoilant les pièces du puzzle qui constituent l'État à la Big Brother, M. Letts n'a trouvé qu'une question à me poser : « Combien de fonds avez-vous récolté pour cette élection ? » C'est tout. Le lendemain, il a rejeté en bloc tout ce que j'avais dit et cela tenait sur une ligne : « Ce sont des absurdités, bien sûr. » Dans sa bulle de réalité, il lui était impossible de concevoir que ce que je disais pouvait être vrai, et donc par définition, c'était des absurdités. Encore une fois, il est vraiment possible de se tromper sur les limites que les gens de la bulle perçoivent comme possibles. Letts aurait dit la même chose de ceux qui ont déclaré que la Terre était ronde. « C'est une absurdité, bien sûr ! » aurait-il écrit de sa plume d'oie. Combien de temps Letts avait-il passé à chercher des renseignements sur le complot mondial ? Zéro. Combien de temps avait-il consacré à vérifier si c'était vrai ? Zéro. L'autocensure, un esprit fermé et l'ignorance, là réside la force la plus puissante qui se cache derrière les informations tronquées que délivrent les médias. J'ai participé à une émission de radio à Chicago et un de mes interlocuteurs a dit qu'il « n'achetait pas » l'idée d'une conspiration. Il a déclaré sortir d'une « vieille école de journalisme » où l'on apprenait qu'une conspiration impliquant un aussi grand nombre de gens était « impossible ». C'est classique. D'abord, cela ne nécessite pas « un grand nombre de gens » car la compartimentation permet à peu de personnes d'en manipuler beaucoup, sans pour autant que ces dernières sachent à quoi elles contribuent quotidiennement. Ensuite, est-ce que ce « journaliste sorti d'une vieille école » a déjà enquêté pour savoir si, oui ou non, il y avait un complot ? Bien sûr que non. Pourquoi ? Parce qu'il sait que c'est impossible, alors à quoi bon ? Je lui ai fait remarquer que lui et ses semblables sont une des raisons principales du pétrin dans lequel nous sommes. Ils écartent toute possibilité de complot par réflexe et donc, ne font jamais de recherches pour en savoir plus dans un sens ou dans l'autre. C'est ça la mentalité des « journalistes » du monde entier, toujours entre ce qui se passe dans le monde et ce qu'ils vous disent qui s'y passe. Pourtant, j'entends toujours des gens dire que s'il y avait un complot, « les médias nous le diraient ». Excusez-moi un instant, je vous laisse, je saigne et dois trouver du fil et une aiguille.

Tous les jours, que ce soit dans les journaux, à la télé ou la radio, des journalistes font des déclarations erronées sur un monde qu'ils ne comprennent pas. Ils adhèrent à l'histoire officielle, aux normes officielles et à la version officielle des événements. Au-delà des mots, c'est un déshonneur que des journalistes n'aient jamais mis en doute la version officielle du 11 septembre, alors qu'ils ont condamné et ridiculisé ceux qui l'ont fait.

Que les médias aient refusé d'enquêter sur l'histoire officielle du 11 septembre est une honte !

 

Mais comment pourrait-il en être autrement, vu les personnes à l'esprit fabriqué qui sont employées dans les médias pour rapporter les « actualités » qui conviennent à la conspiration et taire le reste ? Ils nous montrent la politique comme on montrerait un mauvais feuilleton : nous contre eux, revendication et contre revendication, luttes de pouvoir et soutien du public. Ils ne voient jamais ou ne mettent jamais en évidence les liens entre toutes ces choses qui semblent ne pas être liées. Ils ne vont jamais enquêter sur les vraies raisons du déclenchement des guerres dans lesquelles des millions de personnes sont tuées ou mutilées. Pour presque tous les sujets, la version officielle est répétée en boucle et devient donc l'histoire officielle, alors que n'importe quelle enquête secondaire démolirait ce qu'ils rapportent comme étant les « faits », et proposerait au moins une autre explication pour exposer l'état de la situation. Une fois que la version officielle est téléchargée, comme pour le 11 septembre et le « changement climatique », les journalistes de tout niveau et du monde entier vont la répéter comme un fait avéré. Donc l'ensemble de la population en fait de même. C'est comme un aveugle qui guide un autre aveugle. De nombreux journalistes grand public ont aussi tendance à être paresseux. Le journalisme d'investigation est un métier trop difficile et j'en sais quelque chose, après 20 ans de métier. Il est beaucoup plus facile d'accepter la version officielle et de rapporter les événements à partir de ce point de vue. Encore mieux, personne ne va mettre en doute ce que vous dites ou ne va tenter de vous discréditer, pour avoir révélé la vérité que l'establishment veut cacher à la population. Les sociétés médiatiques vont difficilement financer des journalistes entamant de longues recherches nécessaires pour découvrir ce qui se passe vraiment et de toute façon, 90% des journalistes n'ont aucune intention de le faire.

Il y a des exceptions, comme l'excellent journaliste australien, John Pilger, et il y a aussi un gars du nom de Robert Fisk, journaliste britannique à l' Independant et qui a fait un reportage sur Israël et le Proche-Orient d'une honnêteté rafraîchissante. Malgré cela, Fisk se sent toujours obligé de me ridiculiser comme tout le reste de sa profession. Il rapporte ce qu'il voit avec honnêteté, mais son esprit ne s'ouvrira pas au-delà de ça. Une fois de plus, tout comme pour les médecins, les avocats, les hommes politiques et le public en général, le psychisme des journalistes reste rivé à un sens programmé de la réalité, et ils font ainsi ce que les familles de lignées veulent qu'ils fassent : faire en sorte d'effacer l'existence de ces familles. C'est encore la technique de contrôle de la carotte et du bâton. On suit la ligne de son journal, de sa chaîne de télé ou de sa station de radio et tout va bien, la paye continue à tomber. Si jamais vous contestez le fait qu'on vous restreigne, ce sera : « Désolé, on doit se séparer de vous. » Alors que j'écris ce livre, Lou Dobbs, le présentateur de CNN a été renvoyé car il a refusé de suivre la ligne de parti de la chaîne. Dobbs mettait en doute ce que ses collègues n'auraient jamais mis en doute, notamment la manipulation concernant l'Union nord-américaine. À mon avis, une des impostures les plus flagrantes des médias, est un gars du nom de Anderson Cooper, sur CNN. Il met en avant l'image de celui qui « recherche la vérité » alors qu'il n'est rien d'autre qu'un lèche-cul qui commente toutes les guerres les plus importantes tout en livrant au public une version des événements recommandée par les élites. Sa mère était l'héritière Gloria Vanderbilt, arrière-arrière petite-fille de Cornelius Vanderbilt de la dynastie Illuminati Vanderbilt. Il a été élève à l'université de Yale avant d'entrer à la CIA. Un bon curriculum vitae pour travailler pour les médias américains. J'ai vu l'« interview » que Cooper a faite du correspondant médical de CNN, Sanjay Gupta, qui présentait la ligne du cartel pharmaceutique au sujet du vaccin contre la « grippe porcine ». Cooper lui a juste posé les petites questions d'usage et a ainsi évité toute critique concernant le vaccin. Gupta porte le titre désopilant de « correspondant médical », alors qu'il fait de la pub pour le plan de Big Pharma, tout comme le font les « correspondants médicaux ou scientifiques » du monde entier. C'est Obama qui a offert à Gupta le poste de chirurgien en chef. On peut donc se fier à lui. Pas étonnant qu'il soit sur CNN.

La structure pyramidale permet aux lignées de dominer et d'influencer les médias qu'elles possèdent, à commencer par ce que vous voyez et ce que vous entendez. C'est désespérant de constater qu'aussi peu de personnes et de sociétés puissent contrôler tout ce que vous regardez ou ce que vous lisez. Les sociétés appartenant aux lignées telles Disney, National Amusements, Viacom, CBS Corporation, Time Warner, News Corporation, Bertelsmann AG, Sony, General Electric, Vivendi SA, Hearst Corporation, Organizações Globo et le groupe Lagardère possèdent de vastes secteurs des médias mondiaux. Voici une liste des entreprises détenues, quelques-unes conjointement, par Time Warner à partir de l'automne 2009. Euh, prenez tout votre temps...

AOL ; AOL Radio ; AdTech, AG ; Advertising.com ; AOL By Phone ; AOL CallAlert ; AOL for Broadband ; AOL Latino ; AOL International ; AOL Instant Messenger ; AOL Music ; AOL Sports ; AOL Local ; AOL Voicemail ; Bebo ; CityGuide ; CompuServe ; Games.com ; GameDaily ; ICQ by Mirabilis ; Kid's AOL (KOL) ; LightningCast ; MapQuest ; Moviefone ; MusicNet@AOL ; RED ; Third Screen Media ; Truveo ; Weblogs, Inc. ; Winampby Nullsoft ; HBO ; Cinemax ; HBO Independent Productions ; HBO Multiplexes ; HBO on Demand ; Cinemax Multiplexes ; Cinemax on Demand ; HBO HD ; Cinemax HD ; HBO Video ; HBO Domestic and International Program Distribution ; HBO Films ; Picturehouse (co owned by New Line Cinema) ; HBO Asia ; HBO Czech ; HBO Hungary ; HBO India ; HBO Poland ; HBO Romania ; HBO Latin America Group ; HBO LatinAmerica ; HBO Brazil ; Warner Channel ; E! Latin America ; Cinemax Latin America ; Turner Broadcasting ; Adult Swim ; Boomerang ; Cartoon Network ; truTV ; TBS ; TNT ; TCM ; WPCH ; CNN / U.S. ; Airport Network ; Headline News ; HD Networks ; TNT HD ; CNN HD ; TBS HD ; Cartoon Network HD ; Adult Swim HD ; Cartoon Network Studios ; Williams Street ; Court TV Original Productions ; TNT Originals ; TCM Productions ; TBS Productions ; CNN Originals ; Headline News Productions ; TCM & Cartoon Network /Asia Pacific ; CNN en Español ; CNN International ; Cartoonito ; TNT Latin America ; TCM Europe ; Pogo ; Cartoon Network ; Retro ; Space ; MuchMusic Latin America ; I.Sat ; Infinito ; HTV ; Fashion TV Latin America ; Accent Health ; Cartoon Network Japan CNN+ ; CETV ; CNN-IBN ; CNNj ; CNN Tu¨rk ; CNN.de (Allemagne) ; CNN.co.jp (Japon) ; NBC /Turner ; NASCAR Races ; n-tv ; Zee/Turner ; BOING ; CNN Radio ; Court TVRadio ; Headline News Radio ; CNN en Español Radio ; Headline News en Español Radio ; Adult Swim Video ; Cartoon Network Video ; Court TV Extra ; Crime Library ; DramaVision ; GameTap ; CallToons ; Play On! Powered by ACC Select ; Super Deluxe ; The Smoking Gun ; TNT Overtime ; Toonami Jetstream ; Very Funny Ads ; CNNStudentNews.com ; CNN.com ; CNN Mobile ; CNN Newsource ; CNN to Go ; CNNMoney.com ; SI.com ; PGA Tour.com and PGA.com ; CNN Pipeline ; NASCAR.com ; Bamzu.com ; Dealer Entertainment Network ; The Checking Network ; Warner Bros ; New Line Cinema ; New Line Distribution ; Picturehouse (co-owned by HBO) ; NewLine Home Entertainment ; New Line International Releasing ; New LineMerchandising/Licensing ; New Line Music ; New Line New Media ; New Line Television ; New Line Theatricals ; Warner Bros. Pictures ; Castle Rock Entertainment ; Warner Bros. Pictures International ; Warner Independent Pictures ; Warner Bros. International Cinemas ; Warner Bros. Studios ; Warner Bros. Consumer Products ; Warner Bros. Television Group ; Warner Bros. Television ; Warner Horizon Television ; Warner Bros. Television Distribution ; Witt/Thomas Productions ; QDE Entertainment ; Warner Bros. International Television Distribution ; Telepictures Productions ; The CWTelevision Network ; The CW Daytime ; CW Now ; Warner Bros. Animation ; Hanna-Barbera ; Looney Tunes ; Kids' WB ! : Warner Bros. Home Entertainment Group ; Warner Home Video ; Warner Premiere ; Warner Bros. Family Entertainment ; Warner Bros. Domestic Cable Distribution ; Warner Bros. Technical Operations ; Warner Bros. Anti-Piracy Operations ; Warner Bros. Digital Entertainment Warner Bros. ConsumerProducts ; Warner Bros. Games ; Eidos Interactive ; Monolith Productions ; Warner Bros Online ; DC Comics ; Mad Magazine ; Vertigo ; Wildstorm ; Warner Bros. 25 Beautiful Gardens ; 25 Beautiful Homes ; 25 Beautiful Kitchens ; 4x4 ; Aeroplane ; All You Amateur Gardening ; Amateur Photographer ; Angler 's Mail ; Better Digital Photography ; Bird Keeper ; BMX Business News ; Bulfinch Press ; Business 2.0 ; Cage & Aviary Birds ; Caravan ; Chat ; Chat Passion Series ; Classic Boat ; Coastal Living ; Cooking Light ; Country Homes & Interiors ; Country Life ; Cycle Sport ; Cycling Weekly ; Decanter ; Entertainment Weekly ; Essentials ; European Boat Builder ; Eventing ; Farm Holiday Guides ; First Moments ; For the Love of Cross Stitch ; For the Love of Quilting ; Fortune ; Freeze ; FSB: Fortune Small Business ; Golf magazine ; Golf Monthly ; Hair ; Health ; Hi-Fi News ; Homes & Gardens ; Horse ; Horse & Hound ; Housetohome.co.uk ; Ideal Home ; In Style ; In Style Australia ; In Style Germany ; InStyle UK ; International Boat Industry ; Land Rover World ; Leisure Arts ; Life ; Livingetc ; Loaded ; Look Magazine UK ; Marie Claire ; Maghound ; MBR-Mountain Bike Rider ; Media Networks, Inc. ; MiniWorld ; Mizz ; Mizz Specials ; Model Collector ; Money ; Motor Boat & Yachting ; Motor Boats Monthly ; Motor Caravan ; NME ; Now ; Now Style Series ; Nuts magazine ; Oxmoor House ; Park Home & Holiday Caravan ; People ; People en Español ; Practical Boat Owner ; Practical Parenting ; Prediction ; Progressive Farmer ; Racecar Engineering ; Real Simple ; Rugby World ; Ships Monthly ; Shoot Monthly ; Shooting Gazette ; Shooting limes ; Ski ; Skiing ; Skiing Trade News ; Soaplife ; Southern Accents ; Southern Living ; Sporting Gun ; Sports Illustrated ; Sports Illustrated for Kids ; Stamp Magazine ; Sunset ; Superbike ; Synapse ; Targeted Media, Inc. ; The Field ; The Ass Truckers Whole Sale Club ; The Golf ; The Guitar Magazine ; The Railway Magazine ; This Old House ; This Old House Ventures, Inc. ; Time ; lime Asia ; lime Atlantic ; lime Canada ; lime Distribution Services ; Time Europe ; lime for Kids ; Time Inc. Custom Publishing ; Time Inc. Home Entertainment ; Time Latin America ; Time South Pacific ; TV & Satellite Week ; TV Easy ; TV Times ; Uncut ; VolksWorld ; Wallpaper Navigator ; Wallpaper ; Warner Publishing Services ; Webuser ; Wedding & Home ; What Camera ; What Digital Camera ; What's On TV ; Who Weekly ; Woman ; Woman & Golf ; Woman & Home ; Woman's Feelgood Series ; Woman's Own ; Woman's Own Lifestyle Series ; Woman's Weekly ; Woman's Weekly Fiction Series ; Woman's Weekly Fiction Special ; Woman's Weekly Home Series ; World Soccer ; Yachting Monthly ; Yachting World ; Ubu Productions ; Uncut Presents Series.

Pfiou ! C'est presque tout ce qui fait partie de la société mondiale ! Tous ces noms semblent être des organisations ou des sociétés « individuelles », mais ces sociétés appartiennent à un tout petit nombre de personnes qui les contrôle également. Ce sont les mêmes familles qui détiennent les médias de « droite » et les médias de « gauche », dits « libéraux ». Cela peut sembler contradictoire, mais ça ne l'est pas. Elles doivent garder en cage toutes les tendances politiques et, par exemple, en détenant Fox News qui penche plutôt du côté républicain et MSNBC qui soutient les démocrates, ils confortent les partisans des deux camps dans une illusion de « choix » alors qu'en fait, ces mêmes familles contrôlent toutes les chaînes télé et toutes les stations radio d'informations. Au Royaume-Uni, c'est la même chose : le Sun penche à droite et le Guardian à gauche. Les informations sont traitées sous un angle légèrement différent, beaucoup plus petit qu'il n'y apparaît, mais en ce qui concerne les grands fondamentaux, ils voient la réalité du monde de la même façon. Si vous voulez rencontrer quelqu'un qui ne fonctionne qu'avec l'hémisphère gauche du cerveau, demandez à voir un journaliste du Guardian. Il y a aussi ceux qui semblent défier le système, mais si on y regarde de plus près, on change vite d'avis. John Stewart de America's Daily Show se moque des hommes politiques et met en évidence certaines de leurs hypocrisies. Cependant, quand il reçoit des personnes comme Tony Blair, il est incapable de leur poser les questions qui mettraient en lumière leurs mensonges et leurs tromperies. Stewart a déclaré lors d'une interview très flatteuse de la secrétaire américaine à la sécurité intérieure, Janet Napolitano, que ceux qui croyaient à des conspirations gouvernementales étaient « fous » et il a instamment demandé à ce que ces « conspirations soient exécutées ». Cette phrase était bizarre, peut-être a-t-il voulu dire « conspirationnistes ». Qu'est-ce qu'il est drôle ! Une fois, j'ai aussi rencontré un garçon qui s'appelle Bill Maher et qui, d'après moi, semblait être un type extrêmement remonté et déboussolé. Aux États-Unis il a la réputation de ne pas être politiquement correct, mais il y en a peu comme lui qui ridiculisent et attaquent la version officielle de l'histoire du 11 septembre. Les types comme lui se moquent du système mais toujours dans des limites strictement établies. Je les appelle les « sifflets à vapeur ». Ils permettent aux gens de sortir leur frustration, sans toutefois être une menace pour la vision du monde qui prédomine.

Une fois de plus, le réseau des sionistes Rothschild est au premier plan quand il s'agit des médias, comme il l'est en politique, dans le secteur bancaire, etc. Le contrôle sioniste en ce qui concerne l'industrie du divertissement et celle des médias pend la forme de personnes comme le président de Fox News, Peter Chernin (sioniste Rothschild); le président de NBC News, Neil Shapiro (sioniste Rothschild); le président de ABC News, David Westin (sioniste Rothschild); le président de Paramount Pictures, Brad Grey (sioniste Rothschild); le PDG de Walt Disney, Robert Igor (sioniste Rothschild); le président de Sony Pictures, Michael Lynton (sioniste Rothschild); le président de Warner Brothers, Barry Meyer (sioniste Rothschild); le président de AOL division of AOL-Time-Warner et PDG, Jonathan Miller (sioniste Rothschild); le PDG de Miramax Films, Harvey Weinstein (sioniste Rothschild); le PDG de CBS, Leslie Moonves (sioniste Rothschild); le président de Paramount Pictures' Motion Picture Group, Sherry Lansing (sioniste Rothschild); le président de MGM, Harry Sloan (sioniste Rothschild) ; le PDG de NBC/Universal Studios. Jeff Zucker (sioniste Rothschild); et le magnat de News Corporation, Rupert Murdoch (sioniste Rothschild). L'empire médiatique de Murdoch comprend Fox network, Sky Television network, Star TV, 20th Century Fox, My Space, ainsi qu'une longue liste de journaux dans le monde entier, comme les journaux britanniques Sun, News of the World, Times et Sunday Times; mais aussi le New York Post et le Wall Street Journal. Le plus grand quotidien de New York, le New York Times, appartient à la famille Sulzberger (sionistes Rothschild), alors que le propriétaire du New York Daily News et du World Report américain est Mortimer Zuckerman (sioniste Rothschild). Le New York Times contrôlé par les sionistes Rothschild détient aussi trente trois autres journaux, dont le Boston Globe, douze magazines, sept stations de radio, trois maisons d'édition et une chaîne du câble. Le New York Times News Service fournit également plus de 500 autres journaux, agences et magazines d'« information ». Le Washington Post est depuis longtemps sous le contrôle de la famille de feue Katherine Meyer Graham (sioniste Rothschild) qui est aussi actionnaire de journaux, de chaînes de télé et de magazines dont Newsweek. Les sionistes Rothschild dominent aussi les agences de presse et les maisons d'édition. Le contrôle des sionistes Rothschild sur ces conglomérats de médias ajouté à leur influence sur le secteur bancaire et sur la politique, constitue un tissu de connexions qui donne aux Rothschild et à leur cabale un pouvoir de contrôle ahurissant sur la société mondiale et sur les informations que les gens reçoivent ou ne reçoivent pas. Joel Stein (sioniste Rothschild), chroniqueur au Los Angeles Times, a écrit un article proclamant que les Américains qui ne croient pas que les juifs (les sionistes Rothschild) contrôlent Hollywood. sont tout simplement des « crétins ».

Les sionistes Rothschild contrôlent les médias et l'industrie du « divertissement ».

 

Il continue :

Les juifs dominent tout. J'en ai fait des métiers pour arriver à trouver des non juifs à des postes importants dans des sociétés de divertissement. Mais voilà, même l'un d'eux, Charles Collier, le président des l'AMC, s'est avéré être un Juif ! En tant que Juif et fier de l'être, je veux que l'Amérique sache ce que nous accomplissons. Oui, nous contrôlons Hollywood.

Et pas seulement Hollywood. Shahar Ilan, directeur de rédaction du journal israélien Ha'retz écrit : « Les juifs contrôlent les médias américains. C'est très clair, et affirmer le contraire serait une insulte à notre savoir commun. » Les Rothschild orchestrent la tyrannie mondiale qui nécessite, pour sa réussite, la maîtrise de l'information à partir de laquelle la population construit son sens des réalités. C'est pourquoi « les grands médias détruisent l'information ». J'aime citer Abraham Foxman, le directeur national de la ligue Anti diffamation qui a déclaré dans le Jerusalem Post :

Il existe aujourd'hui une nouvelle forme d'antisémitisme aux États-Unis et qui ressemble à celle que l'on a connue autrefois. On dit que les juifs dirigent les banques, les journaux et Hollywood. La différence, c'est qu'aujourd'hui, cette vision des choses gagne du terrain dans la population.

Abraham, mon vieux, pourquoi à ton avis cette opinion gagne-t-elle du terrain ? Ça ne te vient pas à l'idée que c'est manifestement vrai. Mais les fondements des lois contre les comportements haineux font que la vérité n'est pas un moyen de défense. Je suis inquiet de cette opinion qui gagne du terrain et qui dit que le Soleil se lève tous les matins et se couche tous les soirs. Ça pourrait nous conduire à de l'antisolarisme et toute personne croyant au lever et au coucher du Soleil aurait interdiction d'y croire. Qu'on m'amène les lois contre les comportements haineux, je dis.

La concentration du pouvoir au sein des médias mondiaux se met en place très vite. C'est une structure qui détruit la diversité et fait en sorte que chacun reçoive la même version des informations, d'où qu'elles viennent. On sent déjà que les informations régionales sont réduites ou remplacées par des bulletins d'information centralisés donnant les mêmes « nouvelles » à chaque communauté. Le plan vise à la suppression de la diversité et à déréglementer davantage les médias pour enfin permettre à une minorité de posséder encore plus. La structure du pouvoir cherche désespérément à faire taire ceux qui parlent du complot. Il va y avoir de plus en plus de dénigrement et de propagande contre les gens, qui comme moi, donnent une autre version des événements que les familles reptiliennes veulent à tout prix cacher. Cela fait partie du plan de contrôle de toutes les sources d'information. On le voit déjà avec la campagne contre le Mouvement pour la vérité sur le 11 septembre et dont les membres sont considérés comme des terroristes ? Glenn Beck, un laquais de Rupert Murdoch sur Fox News a outrageusement déclaré que James Von Braun, l'homme qui a ouvert le feu sur les agents de sécurité du musée de l'holocauste à Washington DC en 2009, était un « héros du Mouvement pour la vérité ». Cela s'est passé lors d'une interview de l'« ancien » agent de la CIA, Mike Baker, qui a confirmé que ceux qui dénoncent les mensonges officiels sur le 11 septembre, sont motivés par la « haine ». Ce fou de Beck a déclaré :

Notre pays est aujourd'hui vulnérable. Ces gens qui voudraient nous détruire — nos ennemis comme Al-Qaïda. Ils voudraient nous détruire, et ils sont capables de coopérer avec n'importe qui. Il y a aussi les suprématistes blancs du Mouvement pour la vérité qui voudraient également détruire le pays. Eux aussi vont coopérer avec qui voudra bien les écouter.

Une autre fois, il a déclaré :

Ces partisans du Mouvement pour la vérité sont exactement le genre de personnes qui veulent ébranler les fondations de cette nation, faire en sorte que nous nous déchirions et semer les graines du mécontentement en chacun de nous... Le Mouvement pour la vérité est le genre de groupe auquel Timothy McVeigh aurait pu adhérer.

Timothy McVeigh a été exécuté pour avoir fait exploser un camion piégé, en 1995, devant un bâtiment fédéral d'Oklahoma City. Glenn Beck dit tout ce qui peut plaire à son patron, Rupert Murdoch (sioniste Rothschild), de toute façon, s'il veut garder son boulot, c'est comme ça qu'il vaut mieux faire. Mais Beck n'a pas vraiment besoin qu'on l'encourage, ni qu'on fasse pression sur lui pour dire des insanités, c'est naturel chez lui. L'argent est bon à prendre, n'est-ce pas Glenn ? Et puis il reçoit dans son émission des gens comme l'analyste de la CIA, Michael Scheuer, qui lui dit que l'Amérique a besoin de plus d'attaques terroristes pour augmenter sa sécurité : « Seul Oussama peut mettre en place une attaque qui forcerait les Américains à exiger que leur gouvernement les protège efficacement, systématiquement et avec la violence que cela requiert. » Dans l'esprit de Beck, une telle mentalité est tout à fait saine, alors que ceux qui disent le contraire sont traités de fous. C'est Beck qui a mené la campagne médiatique pour forcer Van Jones, le conseiller d'Obama sur les « emplois verts » à démissionner pour, entre autres choses, avoir signé en 2004 une pétition des partisans du mouvement pour la vérité, réclamant une enquête sur le rôle de l'administration Bush dans les attentats terroristes du 11 septembre 2001, qui selon eux, aurait délibérément laissé faire pour pouvoir, peut-être prétexter une guerre par la suite. Défiez la version officielle, et vous n'existez plus. On va avoir droit à de plus en plus de personnes du style de Beck dans les médias pour discréditer ceux qui osent dénoncer le complot. Les familles de lignées sont terrifiées à l'idée que la vérité, en ce qui les concerne, soit comprise par la population, car ceux qui agissent en ce sens et font passer l'information, sont de plus en plus efficaces. Cela devait forcément arriver un jour.

Plus nous aurons d'écoute en dénonçant le plan, plus nous seront la cible du système.

Clare Swinney, une néozélandaise, s'est plainte à la haute autorité de radiodiffusion de son pays que les chaînes de télé accusaient principalement Oussama ben Laden d'être responsable des attentats du 11 septembre. Peu après, elle a été menacée puis enfermée dans un hôpital psychiatrique. Le psychiatre en chef (j'en ai rarement rencontré qui n'avaient pas autant besoin d'un psy) a déclaré au juge que Clare devait rester en hôpital psychiatrique, car ses déclarations sur le complot prouvaient qu'elle « délirait ». Le juge donna raison au psychiatre, mais ne prouva qu'une chose : que c'est lui et le psychiatre qui étaient en plein délire. Aucune des personnalités publiques ne voulaient voir le nombre impressionnant de preuves attestant qu'elle avait raison. Les autorités ont pris le prétexte de problèmes psychiatriques pour museler l'opposition faisant face à leur propre folie. Le magazine Psychology Today, qui tire une grande partie de son chiffre d'affaire grâce à Big Pharma, a publié en 2009 un article ridicule intitulé « Les esprits obscurs : quand l'incrédulité devient-elle de la paranoïa ? » L'auteur de l'article, John Gartner, a tenté de montrer que les « conspirationnistes » souffraient d'instabilité mentale et qu'ils avaient perdu tout contact avec la réalité. Les gens comme Gartner ne regardent jamais les preuves attestant d'un complot car ceux sont eux qui ont perdu tout sens des réalités. Remarquez, je suppose que si vous n'avez jamais été en contact avec la réalité, il n'y a rien à perdre. Dans la même veine que Gartner, le Britannique Christopher French, professeur de « psychologie », a émis la même opinion. Il a déclaré à la télévision britannique qu'aucune preuve n'étayait ce que je disais, alors je lui ai demandé s'il avait lu un de mes livres. « Non » a été sa réponse. Alors comment pouvait-il savoir de quoi je parlais ? Parce qu'il « l'avait lu dans les journaux ! ». Mais qu'on fait leurs mères pour qu'ils soient comme ça ? Le comportement de base que tous ces gens suivent au sujet de ceux qui cherchent à savoir la vérité, c'est inventer des théories afin de donner une logique à ce monde complexe et chaotique. J'ai entendu ça tellement de fois que ça me fait bailler. Ils ne cherchent jamais à savoir si ce que l'on dit ne pourrait pas être vrai. C'est comme ça et pas autrement, ça ne peut pas être vrai, car si cela l'était, les plaisantins comme Gartner et French auraient tort, et ça, c'est impossible. L'arrogance et un esprit concret forment une combinaison mortelle. Les régimes totalitaires, comme celui de l'Union soviétique et celui de l'Allemagne nazie, traitaient les opposants à leur tyrannie de « psychotiques » ou de « fous », car il fallait bien justifier les internements en hôpital psychiatrique. Pas de doute là-dessus, la dictature mondiale utilisera les mêmes procédés. Ces idiots utiles comme Gartner et French ne sont que des fantassins, probablement trop ignorants pour se rendre compte vraiment.

Jusqu'ici, la politique la plus extrême visant à cacher la vérité vient de Cass Sunstein (sioniste Rothschild), directeur du Bureau des affaires règlementaires et ami d'Obama, du temps où ils étaient à Harvard. Il a déclaré qu'Internet était « une menace pour la démocratie ». En janvier 2008, il a publié un article soulignant la nécessité de briser « le noyau dur des extrémistes qui alimentent la théorie du complot », grâce à une « infiltration cognitive des groupes extrémistes par des agents du gouvernement et leurs alliés (agissant soit virtuellement soit en espace réel, ouvertement ou anonymement) qui saperait l'épistémologie des opposants (leur discours, leur connaissance, leur philosophie) en implantant le doute dans leurs théories. » Cet article portait le nom de « Théories du complot » et Sunstein a également ajouté ... et oui, il l'a dit... que l'interdiction par le gouvernement de ces théories du complot, ou une taxe quelconque, punissant ceux qui propagent ces informations, seraient tout à fait envisageables. » Il écrit :

Des millions de personnes croient aux théories du complot. Ils pensent que des gens puissants travaillent ensemble dans le but de cacher la vérité à propos de certaines pratiques importantes ou de quelques terribles événements. Un exemple récent est la doctrine, largement répandue dans certaines parties du monde, que les attentats du 11 septembre ont été réalisés non pas par Al-Qaïda, mais par Israël ou les États-Unis. Ceux qui souscrivent aux théories du complot peuvent créer de graves problèmes et engendrer la violence. Le fait même que de telles théories puissent exister soulève d'importants défis en matière de politique et de droit.

Voici donc la mentalité qui règne au sein du « gouvernement transparent » d'Obama, et beaucoup d'efforts vont être faits pour discréditer le travail des opposants.

- N'écoutez pas la radio, uniquement vos CD de musique (de la vraie musique, pas du Lady Gaga, du Katy Perry, du Rihanna, du Booba, tous posséder).
- Ne lisez pas les journaux.
- Si vous avez une télé, vous avez 2 solutions:
1 - La jeter.
2 - Déconnectez tout ce qui permet d'avoir les chaines télévisées (contrôle mental, abrutissement, médias de masse...), et connecter à la place un PC (par câble HDMI) pour regarder les vidéos de ce site ou des vidéos sur YouTube (des vidéos qui élèveront votre Conscience, et non des conneries).

Enfin, si vous voulez connaitre ce qui se passe vraiment, c'est à vous de faire vos propres recherches et donc d'être autonomes et n'attendre rien de personne, car l'entourage fait perdre du temps et est pris par le mental-égo.

[01] Livres de David Icke