Le Corps Éthérique (Le Champ Magnétique)

Durée de lecture estimée: 9 m
Durée des vidéos: 0 h 00 m
Durée totale: 0 h 09 m

Durée actuelle:

Le site de Mardi Lobsang Rampa: Site >

Nous avons déjà vu comment le cerveau humain engendre de l'électricité par l'action des produits chimiques, de l'eau et des minerais métalliques courant en lui et qui le composent. Tout comme le cerveau humain produit de l'électricité, le corps lui-même le fait également car le sang court à travers les veines et les artères du corps transportant aussi ces produits chimiques, ces traces métalliques et l'eau. Le sang est, comme vous savez, surtout de l'eau. Le corps entier est imprégné d'électricité. Ce n'est pas le type d'électricité qui éclaire votre maison ou chauffe le fourneau avec lequel vous cuisinez. Considérez-la comme étant d'origine magnétique.

Si l'on prend une barre aimantée et qu'on la place sur une table, la recouvrant d'une feuille de papier ordinaire et saupoudrons alors sur le papier, au-dessus de l'aimant, une généreuse portion de limaille de fer, on constatera que la limaille se dispose en un schéma spécial. Cela vaut la peine d'en faire l'expérience. Obtenez un aimant ordinaire bon marché chez un quincailler ou un fournisseur de matériel scientifique ; ils sont très très bon marché (ou vous pouvez même en emprunter un !). Posez une feuille de papier dessus de manière à ce que l'aimant soit au centre. De votre quincailler ou magasin de matériel scientifique vous serez capable d'obtenir de la fine limaille de fer. Elle est également très très bon marché. Saupoudrez-en le papier comme vous le feriez avec du sel ou du poivre. Laissez-la tomber sur le papier d'une hauteur d'environ 30 centimètres et vous allez découvrir que cette limaille de fer se dispose elle-même en un motif particulier qui suit précisément les lignes de force magnétique venant de l'aimant. Vous constaterez que vous avez le centre de la barre aimantée dessinée et puis vous avez des lignes courbées partant de chaque bout de l'aimant. La meilleure façon, la façon la plus instructive, est de l'essayer car cela vous aidera pour la suite de votre étude. La force magnétique est pareille à l'éthérique du corps humain, pareille à l'aura du corps humain.

Tout le monde sait probablement qu'un fil qui transporte un courant électrique est entouré d'un champ magnétique. Si le courant varie, c'est-à-dire s'il est connu comme "alternatif" au lieu de "continu", alors le champ est animé de pulsations et fluctue selon les changements de polarité, c'est-à-dire qu'il a l'air de palpiter avec le courant alternatif.

Le corps humain, qui est une source d'électricité, est entouré d'un champ magnétique. Il a un champ fortement fluctuant. L'éthérique, comme nous l'appelons, fluctue ou vibre si rapidement qu'il est difficile d'en discerner le mouvement. De même, on peut avoir une lampe électrique allumée dans sa maison et malgré que le courant fluctue cinquante ou soixante fois par seconde, nous ne pouvons le percevoir, bien que dans certaines localités isolées ou peut-être à bord d'un navire, les fluctuations sont si lentes que l'oeil peut détecter les vacillations.

Si une personne s'approche trop près d'une autre il y aura souvent une sensation de chair de poule. De nombreuses personnes (la majorité des gens) sont pleinement conscientes de la proximité d'une autre personne. Essayez ceci avec un ami ; tenez-vous derrière votre ami et approchez un doigt de sa nuque, puis touchez-le ensuite légèrement. Il sera bien souvent incapable de distinguer entre une proximité et un contact. C'est parce que l'éthérique est également sensible au toucher.

Cet éthérique est le champ magnétique qui entoure le corps humain (voir l’image ci-dessous). C'est ce qui précède l'aura, le "noyau" de l'aura, comme on pourrait dire. Chez certaines personnes la couche éthérique s'étend sur environ 3 millimètres autour de chaque partie du corps, même autour de chaque cheveu. Chez d'autres personnes elle peut s'étendre sur quelques centimètres, mais pas souvent sur plus de 15 centimètres. L'éthérique peut servir à mesurer la vitalité d'une personne. Il change considérablement en intensité avec l'état de santé. Si une personne a eu une dure journée de travail, alors l'éthérique sera très près de la peau, mais après un bon repos il pourra s'étendre sur plusieurs centimètres. Il suit les contours exacts du corps, il suit même les contours d'un grain de beauté ou d'un bouton. À propos de l'éthérique, il peut être intéressant de spécifier que si l'on est soumis à une très très haute tension d'électricité à ampérage négligeable, l'éthérique peut alors être vu rayonnant, parfois rose, parfois bleu. Il existe aussi une condition météorologique qui augmente la visibilité de l'éthérique. Elle se perçoit en mer et est connue comme le Feu de Saint-Elme. Sous certaines conditions météorologiques chaque partie des mâts d'un navire et du gréement devient bordée d'un feu froid, tout à fait sans danger mais assez terrifiant pour ceux qui le voient pour la première fois. On peut assimiler ce phénomène à l'éthérique d'un navire.

Plusieurs personnes vivant à la campagne ont eu l'expérience de sortir par une nuit sombre ou brumeuse et de jeter un regard sur les fils à haute tension s'étendant au-dessus de leur tête. Sous des conditions appropriées, elles auront remarqué une lueur brumeuse bleue-blanchâtre qui a l'air plutôt inquiétant et qui a donné une sérieuse frousse à plus d'un honnête campagnard ! Les ingénieurs électriciens connaissent cela comme l'effet couronne des fils à haute tension et c'est une des difficultés auxquelles ils sont confrontés parce qu'un effet couronne, en passant au-dessus des isolateurs, peut ioniser l'air et provoquer un court-circuit, ce qui peut faire sauter des relais dans les centrales électriques et plonger toute la campagne dans l'obscurité. De nos jours, les ingénieurs prennent des précautions très spéciales et très coûteuses afin de minimiser ou éliminer l'effet couronne. L'effet couronne du corps humain est, naturellement, l'éthérique et il ressemble beaucoup à la décharge des fils à haute tension. La plupart des gens peuvent voir l'éthérique du corps en pratiquant un peu, en ayant de la patience. Malheureusement, les gens croient qu'il existe quelque moyen rapide et bon marché pour atteindre la connaissance et les pouvoirs qui demandent des années aux Maîtres. Rien ne peut être fait sans pratique ; les grands musiciens pratiquent pendant des heures chaque jour, ils ne cessent jamais de pratiquer. Ainsi vous, si vous voulez être capable de voir l'éthérique et l'aura, vous devez également pratiquer. Une façon de faire est de trouver un sujet de bonne volonté et lui demander d'étendre un bras nu. Doigts écartés, le bras et les doigts devraient être à quelques centimètres d'un fond neutre ou noir. Regardez vers le bras et les doigts, non pas en les regardant directement, mais en regardant vers eux. Il y a juste un petit truc à prendre pour regarder à la bonne place de la bonne façon. En regardant, vous verrez quelque chose qui s'accroche à la peau et ressemble à une fumée bleue-grisâtre. Comme nous l'avons dit, il s'étend sur peut-être 3 mm, peut-être 15 cm du corps. Bien souvent une personne regardera vers le bras et ne verra rien d'autre que le bras ; il se peut qu'elle essaie trop fort, il se peut qu'elle "ne voit pas la forêt parce que les arbres la cachent". Détendez-vous, ne faites pas trop d'efforts et avec de la pratique vous verrez qu'il y a vraiment quelque chose là.

Une autre façon de faire est de pratiquer sur vous-même. Asseyez-vous et installez-vous bien confortablement. Placez-vous pour être à au moins 1,85 m de tout objet, que ce soit une chaise, une table ou un mur. Respirez régulièrement, profondément et lentement, étendez vos bras à leur pleine longueur, placez les bouts de vos doigts ensemble avec vos pouces vers le haut pour que seulement les bouts de vos doigts soient en contact. Alors, si vous écartez vos doigts pour qu'il y ait 3 mm (ou 6 mm) entre eux, vous allez percevoir "quelque chose". Ça peut ressembler à une brume grise, ça peut sembler presque lumineux, mais quand vous le verrez, alors très très lentement écartez vos doigts un peu plus, 6 mm à la fois ; vous verrez très bientôt qu'il y a là "quelque chose". Ce "quelque chose", c'est l'éthérique. Si vous deviez perdre le contact, c'est-à-dire si le léger "quelque chose" devait disparaître, alors joignez de nouveau les bouts de vos doigts et reprenez tout depuis le début. Ce n'est qu'une question de pratique. Encore une fois, les grands musiciens de ce monde pratiquent, pratiquent et pratiquent ; ils produisent de la bonne musique après leur pratique ; VOUS pouvez produire de bons résultats dans les sciences métaphysiques ! Mais regardez encore vos doigts. Observez attentivement la brume légère qui passe des uns aux autres. Avec de la pratique vous vous apercevrez qu'elle coule soit de la main gauche vers la main droite ou de la main droite vers la main gauche, en fonction non seulement de votre sexe, mais de votre état de santé et de ce que vous pensez à ce moment-là.

S'il vous est possible de vous faire aider par une personne que l'expérience intéresse, alors vous pouvez vous exercer avec la paume de votre main. Vous devez installer cette personne, si possible un membre du sexe opposé, sur une chaise en face de vous. Vous devez tous deux étendre vos mains, vos bras, de toute leur longueur. Ensuite, lentement, approchez votre main, la paume tournée vers le bas, près de celle de votre ami(e) qui est assis(e) la paume tournée vers le haut. Quand vous êtes à environ 5 cm de sa main vous pouvez sentir soit une brise froide soit une brise chaude s'écoulant d'une main à l'autre, la sensation débutant au milieu de la paume. La sensation d'une brise froide ou chaude dépend de la main utilisée et du sexe auquel vous appartenez. Si vous sentez une brise chaude, bougez légèrement votre main pour qu'elle ne soit pas en ligne directe doigts à doigts, mais à un angle et vous constaterez que la sensation de chaleur augmente. La chaleur augmente avec la pratique. Quand vous arrivez à ce stade, si vous regardez attentivement entre votre paume et celle de l'autre personne, vous verrez très distinctement l'éthérique. Il ressemble à la fumée d'une cigarette que l'on n'a pas inhalée, c'est-à-dire au lieu du gris sale de la fumée de cigarette inhalée, ce sera une teinte fraîche bleuâtre.

Nous devons continuer à répéter que l'éthérique est simplement la manifestation extérieure des forces magnétiques du corps. Nous l'appelons le "fantôme" parce que quand une personne meurt en bonne santé cette charge éthérique demeure pour un temps ; elle peut se détacher du corps et errer comme un fantôme idiot, lequel est quelque chose de complètement et totalement différent de l'entité astrale. Nous traiterons de tout cela plus tard. Mais vous avez sans doute entendu parler de vieux cimetières de campagne où il n'y a pas de lampes de rue etc. ; plusieurs personnes disent que par des nuits sombres elles peuvent voir une faible lumière bleuâtre montant de la terre d'une tombe qui a été creusée le jour-même. C'est en réalité la charge éthérique se dissipant d'un corps récemment mort. Vous pouvez dire que c'est semblable à la chaleur se dégageant d'une bouilloire qui était en train de bouillir et puis a été éteinte. Lorsque la bouilloire devient plus fraîche la sensation de chaleur du côté extérieur devient évidemment moindre. De la même façon, lorsqu'un corps meurt (il y a des étapes relatives à la mort, souvenez-vous !) la force éthérique baisse de plus en plus. Vous pouvez avoir un éthérique qui traîne autour d'un corps pendant plusieurs jours après la disparition de la vie clinique.

Pratiquez, pratiquez et pratiquez encore. Regardez vos mains, regardez votre corps, essayez ces expériences avec un ami de bonne volonté, parce que ce n'est que par la pratique que vous pourrez voir l'éthérique et jusqu'à ce que vous puissiez voir l'éthérique, vous ne pourrez voir l'aura qui est quelque chose de beaucoup plus subtil encore.


Mon expérience personnelle :

Pour voir le Corps Éthérique, il suffit de mettre ses 2 mains, paumes des mains vers soi, et de focaliser sa vue 1 cm en dessous de ses doigts. Vous ne pouvez pas voir l'Éthérique si vous focaliser sur le bout de vos doigts, car c'est l’extérieur de votre œil qui permet de voir l'Éthérique et non le centre de votre œil. Après une dizaine de jours, en travaillant 15 minutes non stop (c'est-à-dire à fixer le bout de votre main en essayant de cligner le moins possible des yeux, et tenir durant 15 minutes), je suis arrivé à voir une espèce de flamme bleue autour de mes doigts, de 2 cm d'épaisseur, exactement comme l'image 3 ci-dessous. Quand j'ai déplacé ma main de gauche vers la droite et inversement, cela fait comme une flamme qui suit votre main, comme si vous allumiez une bougie et que vous la déplacer, la flamme suit la mèche d'une certaine façon. Pour le Corps Éthérique, c'est pareil.
L'image 1 représente une main telle que vous la voyez en démarrant l'exercice.
L'image 2 représente le corps éthérique que vous pouvez voir en quelques secondes, peut-être pas au début.
L'image 3 représente une couche plus dense après plusieurs jours de pratique. Il faut continuer cet exercice pour habituer vos yeux à voir une nouvelle palette de fréquences de couleur.

Vous pouvez aussi mettre de l'huile essentielle sur votre troisième œil pour accentuer à voir les Auras (en faisant les exercices chaque jour). Il y a 3 sortes d'huiles essentielle pour ce chakra. Voir l'article sur Les Huiles Essentielles.