Les 7 Niveaux de Conscience

Durée de lecture estimée: 4 mDurée des vidéos: 0 h 00 m
Durée totale: 0 h 04 m

Durée actuelle:

Les sept niveaux de conscience que l'on doit gravir afin de croitre spirituellement vers la réalisation:

1. – Le premier plan est le moins élevé. C'est celui de la conscience instinctive qui est proche de l'animal. L'être sur ce premier plan est primitif et cherche avant tout a satisfaire ses besoins sexuels et ne connait pas l'amour. Il est totalement inconscient.

2. – Le deuxième plan est celui de la conscience collective. À ce niveau, la personne développe son sens des relations humaines. Elle est plus sélective dans le choix de ses partenaires, mais plusieurs peuvent lui convenir. Elle ne connait pas encore l'amour véritable, mais le copie. Elle est possessive et considère son partenaire comme lui appartenant. L'égo est très fort à ce niveau. Ce plan est émotionnel et c'est là que se situe la majorité de l'humanité de notre belle planète.

3. – Le troisième plan est celui du mental. Là, l'individu situe son JE. Il commence à s'individualiser. C'est le plan du pouvoir personnel, de l'énergie, des idéologies (religieux, politiques, économiques). C'est le plan des leader. Il fonctionne selon la dualité du mental (amour-haine, dominant-dominé...). C'est l'amour échange qui n'est pas le véritable amour, mais s'en approche. C'est le plan de la prise de conscience, de la réflexion. L'individu à ce niveau élargit ses connaissances soit en ésotérisme, en spiritualité. Il prend conscience qu'il existe une autre dimension.

4. – Le quatrième plan est causal. C'est le plan ou vous pouvez vous connecter à votre âme. À ce niveau, vous pénétrez dans la partie de l'âme, celle de l'amour (l'amour spirituel). À ce niveau, vous pouvez vivre l'amour avec une âme soeur. Votre partenaire est tellement proche de vous qu'il n'y a aucun effort a faire, aucune concession. L'AMOUR EST. C’est la fusion. C'est le plan des créateurs, des artistes, qui expriment la beauté sous toutes ses formes. À ce niveau on a envie de donner et d'ÊTRE.

5. – Le cinquième plan est celui de la superconscience. L'amour est manifesté et exprimé pleinement. C'est celui de la pensée symbolique. À ce niveau on peut se passer de sexualité. C’est le niveau des grands comme Beethoven, De Vinci, Pythagore... La seule partenaire possible est son âme jumelle, son complément, son miroir. C'est le plan des guides spirituels, des Maitres. Ses dons psychiques se développent naturellement, et elle accroit sa capacité de guérison. On atteint ce niveau par une illumination. Elle enseigne l'amour et guide l'humanité.

6. – Le sixième plan est celui de la buddhi, ou conscience intuitive de l'âme. À ce niveau, l'être n'a plus d'égo, il n'est plus qu'une âme rayonnant d'amour et de lumière. Il est un message vivant de l'harmonie universelle. Il a réalisé le mariage mystique (union divine). Il représente Dieu sur terre. C'est l'ermite solitaire constamment dans la béatitude. Il n'a plus de personnalité, car il fait partie du TOUT. Il est proche de la fusion définitive avec l'ESPRIT ÉTERNEL.

7. – Le septième plan est celui du divin, de la conscience cosmique. Le corps s'embrase, le feu monte dans les canaux éthériques et l'énergie divine vous transforme en ÊTRE DE LUMIÈRE. Vous tombez dans la conscience cosmique et l'illumination, et vous y restez pour l'éternité.

Néanmoins, il ne faudrait pas croire qu’une personne qui se situe au premier niveau a moins de valeur ou est moins bonne qu’une autre qui a atteint le septième niveau ; il ne s’agit pas de valeur, mais bien d’expérience – car chaque niveau nous place face aux leçons que nous devons apprendre afin de continuer notre évolution.

Tous ces préliminaires nous amènent maintenant à aborder le concept des niveaux d’évolution spirituelle, aussi appelés « niveaux de conscience ». Il ne s’agit pas, ici, d’un outil de notation ou d’évaluation, d’autant plus que ce niveau d’évolution spirituelle est changeant. Il serait donc à la fois puéril et vain de chercher à se servir de cette grille pour juger la valeur des gens. Chacun possède le niveau qui correspond aux expériences qu’il doit vivre pour continuer à apprendre, à cheminer, à évoluer.

Vous pouvez atteindre les niveaux les plus élevés, mais, à mesure que vous progresserez, il sera parfois nécessaire d’expérimenter des niveaux inférieurs afin de pouvoir tirer une leçon qui vous permettra de mieux comprendre non seulement ce que vous vivez, mais aussi ce que vivent ceux qui vous entourent.

En ce sens, il faut bien comprendre qu’un niveau n’est pas meilleur qu’un autre, il est simplement différent ; il reflète la position subjective de l’âme au moment présent. Le niveau spirituel d’une personne vous permet de jauger le genre d’interaction que vous pouvez ou pourriez avoir avec celle-ci. Par exemple, il est inutile de discuter de spiritualité et de méditation avec un individu dont la conscience se situe au premier niveau, tout simplement parce qu’il s’agit là d’un sujet qui ne l’intéresse pas. De la même façon, vous perdez votre temps à décrire votre nouvelle maison à une personne dont la conscience est au septième niveau, car celle-ci est détachée du monde matériel.

Lorsqu’on commence à pratiquer la méditation, il est évident que notre niveau d’évolution spirituelle change , ce niveau de conscience n’est pas fixe, il peut se transformer très rapidement ou rester stagnant. Dans certains cas, il peut même arriver que notre évolution se fasse en quelque sorte à l’envers et qu’au lieu de progresser, nous régressions pour retravailler des choses. Toutefois, à mesure qu’on se familiarise avec le principe de la méditation et sa pratique, il devient très difficile de résister à l’évolution de sa conscience, à l’éveil de sa spiritualité. Certaines formes de méditation favorisent une évolution rapide, alors que d’autres se contentent de nous faire progresser tout doucement. Par conséquent, c’est à chacun de faire ses choix.

Certaines personnes préfèrent prendre le chemin le plus long et d'autres préfèrent prendre le chemin le plus court. Vous avez toutes les clés pour réussir.