Les Faux Terroristes « Musulmans »

Votre temps de lecture: Temps de lecture estimé: 8 minutes

Couleur d'écriture de l'année 2016
Couleur d'écriture de l'année 2017
Couleur d'écriture des éléments importants à retenir

Un bon documentaire qui résume comment est créée une manipulation des masses par les gouvernements.
Le mot de passe pour visionner le documentaire ci-dessous est manipulationdesmasses

Le sionisme des Rothschild est une force importante derrière ce que l'on appelle les « réseaux terroristes islamiques ». Je me souviens qu'Andreas von Bülow, l'ancien ministre allemand de la défense, m'a dit que, Abu Nidal, le « terroriste musulman » des années 1970 et 1980, était un membre actif du Mossad, et quand vous commencez à comprendre comment tout cela fonctionne, c'est parfaitement sensé. Ils sensibilisent à un problème, le terrorisme, contre lequel ils offrent des solutions : plus de contrôle et de guerre. Le citoyen américain, Adam Yahiye Gadahn, est cité sur la liste du FBI comme un des « terroristes les plus recherchés » et leur site stipule qu'il a été mis en examen par le District central de Californie, pour trahison et soutien matériel apporté à Al-Qaïda. Gadahn a réalisé une série de vidéos de série B ridicules et à petit budget, dans lesquelles il appelle à la violence contre les « infidèles » et à d'autres déclarations ordurières. Le FBI parle de sa participation présumée à plusieurs activités terroristes y compris sa collusion avec Al-Qaïda et des services rendus à l'organisation. On nous a dit qu'il était armé et dangereux et qu'une récompense d'un million de dollars était offerte pour tout renseignement menant à son arrestation. Le FBI a fait appel à toute la population pour avoir des informations sur cet homme extrêmement dangereux, donc pas de problème, je peux leur en donner. Adam Yahiye Gadahn est en réalité un Juif, né Philip Pearlman, petit-fils du Dr K. Pearlman, président du Fonds Social Juif Unifié et membre du conseil d'administration de la Ligue anti diffamation. Un autre type que l'on utilise pour effrayer les Américains est Youssef al Khattab, par exemple sur le site revolutionmuslim.com. Il y déclare qu'il veut imposer la charia aux États-Unis, ce qui comprend le fait de flageller ou de lapider à mort toute personne ayant eu des relations sexuelles avant le mariage ou toute personne coupable d'adultère. Le site web a publié des photos de la statue de la liberté frappée par une hache et des vidéos ridiculisant la mort de soldats américains et raillant la décapitation d'un journaliste américain. Figurez-vous que Youssef al Khattab est né dans une famille de sionistes Rothschild et qu'il s'appelle Joseph Cohen. Ça n'est qu'une coïncidence, pas de raison de s'inquiéter.

Un dernier point avant de passer à autre chose... Si vous avez le malheur de citer un extrait du document Les Protocoles des Sages de Sion, vous pouvez être sûrs que vous allez être traités de racistes, plus spécialement par la « gauche libérale » ou « l'extrême gauche », dont aucune ne manque une occasion de se présenter comme la plus représentative. Je les appelle les « radicaux robotisés » car ils sont une des armes essentielles que les Rothschild utilisent pour se protéger de toute enquête légitime. Si quelqu'un s'approche trop près de la vérité, les organisations comme l'ADL crient aussitôt à l'« antisémitisme ». C'est le signal signifiant aux « radicaux robotisés » de relever leurs manches, de dire ce qu'ils ont sur le cœur et les voilà qui crient : « Qu'on le condamne ! Qu'on le condamne ! » Et là, les Rothschild et leurs sbires, si méprisants, rient de les voir faire, car ils savent pertinemment que ces pauvres bougres sont en train de défendre le système qui va les asservir, eux et leurs familles. On prétend que Les Protocoles sont des comptes rendus de réunions de l'élite sioniste réunie à Bâle, en Suisse, à l'époque du premier congrès sioniste de 1897. Cet événement ne put se dérouler à Munich, en Allemagne, en raison de la forte opposition des juifs ne soutenant pas le plan des sionistes de partir pour Israël (rappelez-vous que c'était bien avant que l'horreur provoquée par les nazis ne mène à cette délocalisation). La conférence de Bâle fut menée par un homme des Rothschild, Theodor Herzl, le soit disant fondateur du mouvement sioniste, qui écrira plus tard dans son journal :

Il est essentiel que les souffrances des juifs s'aggravent... cela aidera à la réalisation de nos plans.... J'ai une excellente idée... Je vais inciter les antisémites à liquider la richesse juive... Les antisémites nous aideront ainsi en renforçant la persécution et l'oppression des juifs. Les antisémites seront nos meilleurs amis.

Là, on voit tout de suite que la priorité des sionistes est l'intérêt des juifs. Les Protocoles apparurent pour la première fois en Russie, en 1903 et, peu importe ce que peuvent dire ceux qui crient à l'abus et ceux qui nient la réalité, le contenu de ce document présente le plan pour une dictature mondiale et reflète exactement ce qui s'est passé depuis lors. Vous pouvez les lire sur Internet et aussi sur Amazon. Jetez-y un coup d’œil, vous verrez bien. Chacun doit se faire sa propre opinion, ne doit pas croire ce qu'on lui dit de croire, sans vérifier de quoi il retourne. Les protocoles parlent de guerres secrètement créées, de crises économiques et de révolutions, augmentant le cout de la vie et débouchant sur une inquiétude générale massive, qui automatiquement mène au but ultime de la conquête du monde, en instaurant un gouvernement mondial « par consentement ». Ça ne vous rappelle rien ? Le banquier James Paul Warburg (sioniste Rothschild), le fils de Paul Warburg (sioniste Rothschild) celui qui a créé la Réserve fédérale des États-Unis, a déclaré à la Commission des affaires étrangères du Sénat des États-Unis, en 1950 : « Nous aurons un gouvernement mondial que nous l'aimions ou pas. La seule question est de savoir si nous l'aurons par consentement ou par conquête. » Je vous propose un résumé de ce que prédisent les Protocoles, tiré d'un article qui les accusent d'être un faux :

Les protocoles prétendent décrire, dans un style pédagogique, une conspiration secrète visant à une domination mondiale, évoquant un peu un manuel de formation pour un nouvel adepte.

Le but déclaré de ce programme est d'amener le monde des Gentils vers un gouvernement unique, dirigé par un roi issu de la communauté juive. Pour en arriver là, il est nécessaire d'éliminer les nations, les gouvernements, les religions et les systèmes économiques.

Alors que la domination actuelle du monde se fait dans la violence, ici, tout se met en place grâce à de subtils sabotages des systèmes en place. Le fait que les masses doivent accepter leur asservissement est souligné. Ceci verra le jour par :

• L'utilisation des prêts et des taux usuraires pour arriver à la faillite et au contrôle des États.

• L'utilisation des médias pour contrôler les esprits et les masses.

• La création artificielle de désaccords, de guerres et de crises économiques.

• La mise en place d'États républicains ou démocratiques.

Les Protocoles font souvent référence à la présence massive et puissante d'« agentur » (d'agents) pour réaliser les buts de la conspiration, ainsi qu'à une énorme cache d'or mise à disposition. Ils font également référence à maintes reprises à des sociétés secrètes comme les francs-maçons pour couvrir leurs opérations.

Je ne dis pas que Les Protocoles sont authentiques ou ne le sont pas, je dis seulement qu'ils détaillent l'histoire de ces cent dernières années avant même qu'elles ne se déroulent. La conspiration telle qu'elle est décrite par le Dr Richard Day (sioniste Rothschild) à la réunion des médecins, à Pittsburgh, en 1969, est exactement celle soulignée dans Les Protocoles une centaine d'années plus tôt. Serait-ce juste une coïncidence ? Le Dr. Day travaillait sur l'eugénisme pour les Rockefeller comme directeur médical national au planning familial, et l'on sait très bien que « Rockefeller » est synonyme de « Rothschild ». On estime généralement, la plupart du temps en raison d'une répétition systématique, que les Protocoles sont un faux. Cela est fort possible. Mais s'ils en sont un, celui qui les a écrits est un voyant prodigieux. La preuve qu'il s'agit d'un faux document aurait été publiée dans des articles du Times de Londres, en 1921. On parle bien du même journal sous contrôle des Rothschild depuis le début de son existence ? Celui qui a déclaré que l'Amérique d'Abraham Lincoln devait être détruite afin de stopper l'impression de monnaie publique sans intérêts, et de rester dépendante des banques dirigées par les Rothschild ? Parlons-nous du même journal qui aujourd'hui encore appartient au sioniste Rothschild Rupert Murdoch ? Il semble que ce soit lui, malheureusement. A vrai dire, le journal a publié, le 8 mai 1920, un article s'interrogeant sur la véracité des Protocoles :

D'où vient cette prophétie inquiétante, cette prophétie réalisée d'une part, mais si loin de l'être d'autre part ? Avons-nous lutté toutes ces terribles années pour... nous extirper de cette organisation secrète visant à une hégémonie allemande, et nous apercevoir qu'en dessous il en existait une autre bien plus dangereuse et bien plus secrète ? Avons-nous... échappé à la Pax Germanica pour tomber dans la Pax Judaeica ?

Un an plus tard, le Times revient sur qu'il a exprimé. Il publie un article pour « clore le débat » sur les Protocoles, article stipulant que ces documents étaient faux et qu'il s'agissait d'une supercherie. Philip Perceval Graves est l'auteur de cet article. Il a travaillé avec T.E. « Lawrence d'Arabie » sur le manuel de l'armée turque, alors qu'il avait le grade de capitaine dans les services de renseignements britanniques. Son oncle, Sir Robert Windham Graves, a été consul britannique en Turquie, conseiller financier du gouvernement turc et a travaillé pour les services de renseignements britanniques au Caire, à la même période que son neveu. C'est lorsque Philip Perceval Graves se trouvait à Constantinople, aujourd'hui Istanbul, que cet ancien capitaine des services de renseignement britannique a trouvé les indices prouvant que les Protocoles étaient des faux. Et qui lui a demandé de se charger de ça ? Je vous le demande. Allons, c'est Allen Dulles, le premier civil arrivé à la tête de la CIA.

Allen Dulles a fourni la « source » de discrédit des Protocoles.

Dulles était un défenseur d'Hitler et de l'eugénisme, et était fondamentalement impliqué dans le projet initié par les Rothschild, l'opération Paperclip, qui a permis à des nazis, dont certains scientifiques, généticiens et experts en manipulation mentale, de quitter l'Allemagne pour les États-Unis et le reste du continent américain afin de continuer leurs ignobles recherches après la Seconde Guerre mondiale. Josef Mengele, « l'ange de la mort » en faisait partie (pour plus de détails, voir Le plus grand secret). Dulles était un menteur, un tricheur et un sympathisant nazi qui « trouva » la manière de discréditer les Protocoles. Combien d'entre ceux qui ont sans cesse répété : « le Times a dénoncé les Protocoles comme étant des faux » sont au courant de cela ? Peu, ou aucun, car ils ne font que répéter et ne sont en aucun cas des chercheurs ouverts d'esprit. La vérité ne les intéresse pas, ce qu'ils veulent, c'est la confirmation de leur vision du monde, de leur propre pureté et de leur propre identité.

Dulles a aussi été grandement impliqué dans l'assassinat du président Kennedy orchestré par les Rothschild en 1963. Avec son frère, John Foster Dulles, marié dans la famille Rockefeller, ils étaient les représentants légaux des banques Rothschild, Kuhn, Loeb & Co. Ils ont financé la révolution russe, les empires Rockefeller, Harriman et Carnegie, entre autres, et ont œuvré pour imposer la Réserve fédérale des Rothschild auprès du peuple américain. Pendant qu'Allen Dulles était à la CIA après la Seconde Guerre mondiale, son frère avait le poste de secrétaire d'État au gouvernement. Encore deux individus placés par les Rothschild ! Allen Dulles, un des directeurs du Conseil des Relations internationales des Rothschild-Rockefeller, était apparemment à Constantinople pour « développer les relations avec la Turquie post ottomane » quand il découvrit la « source » stipulant que les Protocoles étaient des faux, information qu'il donna à Graves, agent des services de renseignement britanniques. D'après l'écrivain, Peter Grose, dans son livre Gentleman spy : The Life of Allen Dulles la « source » était un émigré russe qui a demandé à rester dans l'anonymat, et qui a négocié un « prêt » avec le Times, à la condition de ne pas le rembourser. Les articles qui ont suivi dans le Times ont depuis lors été cités comme étant la preuve que les Protocoles étaient des faux. Si l'on parle de ces Protocoles, ou si l'on souligne qu'ils prédisent avec précision les événements de ces cent dernières années, on vous accuse d'être un antisémite clamant haut et fort qu'il existe un complot juif pour le contrôle du monde. Ce n'est pas ce que je suis en train de faire. Il existe un complot des Rothschild Illuminati utilisant l'opinion publique et les manipulations du sionisme comme instrument principal de propagande. Je voudrais faire remarquer à ces avocats de la « gauche libérale » qu'on ne parle pas des Protocoles des Sages du peuple juif, mais des Protocoles des Sages de Sion (sionisme Rothschild).

L'opinion publique, et en particulier le peuple juif, doivent être conscients de cette origine relative au sionisme Rothschild, parce que le plan qu'ils ont prévu avance, qu'il n'est pas contesté par manque de prise de conscience et par peur d'être catalogué comme raciste. Je me moque de ce que les gens disent sur moi à ce sujet. Je veux découvrir la vérité et non gagner un concours de popularité. Nous devons refuser de nous faire intimider et de nous taire. Martin Luther King disait : « Nous devons nous redresser et travailler à notre liberté. Personne ne montera sur votre dos s'il n'est pas courbé ».

Il est temps de se relever, dans tous les sens du terme.

 

 

 

[01] David Icke