Le Calme Intérieur

Durée de lecture estimée: 15 mDurée des vidéos: 0 h 00 m
Durée totale: 0 h 16 m

Durée actuelle:

Le site de Mardi Lobsang Rampa: Site >

Nous souhaitons nous occuper bientôt de télépathie, de clairvoyance et de psychométrie, mais tout d'abord vous devez nous permettre une digression, nous permettre de traiter d'un autre sujet. Nous sommes tout à fait conscients que vous pensez maintenant que nous nous écartons du sujet, mais c'est délibéré ; nous savons ce que nous avons à l'esprit et souvent cela VOUS sert que nous attirions votre attention sur un sujet et passions ensuite à autre chose de très nécessaire qui vous serve de fondation.

Nous allons faire clairement comprendre que les gens qui veulent devenir clairvoyants, qui veulent devenir télépathes et avoir des aptitudes psychométriques devront procéder lentement. Vous ne pouvez pas forcer le développement au-delà d'une certaine limite. Si vous voulez bien considérer le monde de la nature vous constaterez que les orchidées exotiques sont en vérité des plantes de serre et si leur développement a été forcé, ce sont alors des fleurs vraiment très fragiles. Il en va de même pour toute chose dont la croissance doit être stimulée artificiellement ou qui a sa croissance forcée. "Les plantes de serre" ne sont pas robustes, elles ne sont pas vivaces, elles sont la proie de toutes sortes de maladies remarquables. Nous voulons que vous ayez une télépathie bien robuste, nous voulons que vous soyez capable de voir dans le passé par la clairvoyance et nous voulons que vous soyez dans une position telle que vous puissiez ramasser une pierre, par exemple, au bord de la mer et dire ce qui est arrivé à cette pierre au fil des années. C'est possible, vous savez, pour un très bon psychométriste de ramasser une pierre au bord de la mer là où elle n'a pas été touchée par l'homme et de visualiser très clairement quand ce fragment de pierre faisait peut-être partie d'une montagne. Ce n'est pas de l'exagération, c'est très ordinaire, très facile, quand on sait comment s'y prendre ! Alors, jetons de bonnes fondations parce qu'on ne peut pas construire une maison sur des sables mouvants et s'attendre à ce que la maison dure très longtemps.

Pour travailler sur nos "fondations" établissons d'abord que le calme intérieur et la tranquillité sont deux des pierres angulaires de notre fondation, car à moins que l'on ait le calme intérieur on ne pourra pas avoir beaucoup de succès avec la télépathie ou la clairvoyance. Le calme intérieur est un "absolument indispensable" si l'on doit progresser au-delà des étapes primaires les plus élémentaires.

Les humains sont vraiment une masse d'émotions contradictoires. On regarde autour de soi et l'on voit des gens se hâtant dans la rue, se précipitant à leur voiture ou courant pour attraper le bus. Puis il y a la précipitation de dernière minute dans les magasins pour s'approvisionner probablement avant que les magasins ne ferment pour le week-end. Nous avons toujours les nerfs en boule ; nous fulminons et bouillons et nos cerveaux envoient des étincelles de rage et de frustration. Souvent nous avons des chaleurs, nous constatons que nous sommes sous tension, que nous avons d'étranges pressions en nous. Dans de tels moments nous sentons que nous pourrions exploser. Oui, nous pourrions presque le faire ! Mais cela ne nous aidera pas du tout dans le domaine de la recherche ésotérique si nos ondes cervicales sont tellement incontrôlées que nous bloquions les signaux qui entrent, les signaux qui arrivent tout le temps de partout, de chacun et si nous ouvrons nos esprits nous capterons et comprendrons ces signaux.

Avez-vous déjà essayé d'écouter la radio pendant un orage ? Avez-vous déjà essayé de regarder un programme de télévision alors qu'un idiot était garé juste devant votre fenêtre en laissant tourner le moteur de sa voiture et provoquait ainsi des zigzags sur tout l'écran ? Peut-être avez-vous tenté d'écouter une lointaine station à travers le hurlement et le crépitement de l'électricité statique générée par un orage électrique. Ce n'est pas facile ! Certains d'entre nous sommes intéressés à la réception des ondes courtes et à l'écoute du monde entier, à l'écoute des nouvelles de différents pays, de la musique de divers continents. Si vous avez beaucoup travaillé avec les ondes courtes et avez écouté des endroits éloignés, vous saurez à quel point il peut être très très difficile par moment de capter les paroles à cause de toute l'interférence causée par les parasites, à la fois d'origine humaine et naturelle. Le bruit de démarrage d'une voiture, le déclic intermittent du thermostat du réfrigérateur, ou peut-être quelqu'un est-il en train de faire l'imbécile avec la sonnette juste au moment où nous voulons écouter. Nous nous mettons de plus en plus "en rogne" en essayant de nous concentrer pour capter le message de la radio. Jusqu'à ce que nous puissions nous débarrasser d'une quantité de ces "parasites" qui sont dans notre esprit, nous aurons de la difficulté avec la télépathie, car le bruit produit par un cerveau humain dépasse de beaucoup le fracas de la plus bruyante vieille bagnole. Vous pouvez croire que c'est de l'exagération, mais au fur et à mesure que vos pouvoirs augmenteront dans cette direction, vous constaterez que nous avons plutôt minimisé l'affaire.

Développons ce thème un peu plus avant parce que nous devons être tout à fait sûrs de ce que nous allons faire avant de le faire, nous devons être tout à fait sûrs des obstacles sur notre parcours, parce que tant que nous ne connaissons pas les obstacles nous ne pouvons pas les surmonter. Considérons la chose sous un angle différent ; c'est chose assez facile de téléphoner d'un continent à un autre pourvu qu'il y ait un câble approprié installé sous l'océan. La ligne téléphonique Trans-Atlantique de, disons, l'Angleterre à New-York ou de l'Angleterre à Adélaïde, par exemple. Même en utilisant ces lignes téléphoniques sous l'eau on obtient des moments brouillés de conversation. Parfois aussi il y aura des fluctuations, mais dans l'ensemble nous pouvons comprendre assez bien ce qui est dit. Malheureusement, une grande partie du globe n'est pas relié par des câbles téléphoniques ! Dans certaines régions, comme entre Montréal et Buenos Aires, il n'y a pas de câbles téléphoniques mais plutôt des choses abominables appelées "liaisons radio". Ces horribles machins ne devraient jamais, jamais mériter le nom de "téléphone" parce que les utiliser nous paraît être un exploit d'endurance. La conversation est fréquemment déformée au-delà de toute compréhension ; les paroles sont hachées, les hautes fréquences sont coupées, les basses fréquences sont coupées et ainsi plutôt que d'obtenir un ton de voix humain que nous pouvons comprendre, nous obtenons un ton monocorde sans inflexion qui pourrait jaillir de quelque robot. On s'efforce et s'efforce de comprendre ce qui est dit, mais en plus tout ce temps-là il y a un grave inconvénient qui s'ajoute : on doit continuer de parler tout le temps (même si l'on n'a rien à dire !) afin de "garder le circuit ouvert". Ajouté à cela il y a les parasites que nous avons déjà mentionnés, puis il y a différentes réfractions et réverbérations provenant des différentes couches ionisées autour de la Terre. Nous mentionnons ceci pour montrer que même avec le meilleur équipement sur Terre, la conversation par radiotéléphone est une question de chance et d'après notre expérience, on est plus souvent malchanceux que chanceux. Nous trouvons personnellement que la télépathie est de très loin beaucoup plus facile qu'un radiotéléphone !

Vous vous demandez sans doute pourquoi nous continuons à écrire à propos de la radio, l'électronique et l'électricité. La réponse est parce que le cerveau et le corps produisent de l'électricité. Le cerveau et tous les muscles émettent des électrons en pulsation qui sont, en fait, le programme de radio du corps humain. Une grande partie du comportement du corps humain et beaucoup des phénomènes de clairvoyance, télépathie, psychométrie et tout le reste de ces choses peuvent être si facilement comprises en se référant à la science de la radio et celle de l'électronique. Nous essayons de vous rendre ceci facile et nous allons donc vous demander d'examiner très attentivement toute cette question de l'électronique et de la radio ; cela sera VRAIMENT de grande valeur pour vous d'étudier l'électronique. Plus vous étudierez la radio et l'électronique, plus vous progresserez facilement dans votre développement.

Les instruments délicats doivent être protégés des chocs. Vous n'auriez pas l'idée d'avoir un téléviseur coûteux et de le cogner à droite et à gauche, vous n'auriez pas l'idée d'avoir une montre coûteuse et de la cogner sans arrêt contre le mur. Nous avons le récepteur le plus coûteux de tous (notre cerveau) et si nous voulons utiliser ce "récepteur" au mieux, nous devons le protéger des chocs. Si nous nous laissons aller à devenir agités ou frustrés, nous allons alors produire un type d'ondes en nous qui empêchera la réception des ondes extérieures. En télépathie, nous devons rester aussi calmes que possible, autrement nous allons perdre notre temps en tentant quoi que ce soit pour recevoir les pensées des autres. La première fois nous n'obtiendrons pas beaucoup de résultats en télépathie. Aussi, concentrons-nous sur le calme.

Chaque fois que nous pensons, nous produisons de l'électricité. Si nous pensons calmement et sans émotions fortes, notre électricité cérébrale suivra alors une fréquence assez paisible sans hauts sommets et sans vallées profondes. Si nous avons un haut sommet cela signifie que quelque chose interrompt le cours égal de nos pensées. Nous devons nous assurer qu'il n'y ait pas de tensions excessives produites et rien qui puisse causer "de l'inquiétude et du découragement" ne doit être permis dans notre processus de pensée.

Nous devons à tout moment cultiver le calme intérieur, cultiver un comportement tranquille. Sans doute que c'est ennuyeux si l'on est en train de suspendre sa lessive et que le téléphone sonne juste quand on a les mains pleines de vêtements détrempés. Sans doute que c'est terriblement irritant quand on manque les soldes spéciales de la semaine au magasin local, mais toutes ces choses sont très terre-à-terre, elles ne nous aident pas du tout quand nous quittons ce monde. Quand nous terminerons vraiment notre séjour sur Terre cela n'aura pas grande importance, voire pas du tout, si nous avons traité avec les grands supermarchés ou avec le petit marchand du magasin du coin. Répétons de nouveau (au cas où vous ne l'ayez pas lu auparavant !) que nous ne pouvons emporter un seul sou avec nous dans la vie suivante, mais que nous pouvons emporter et emportons vraiment toute la connaissance que nous avons gagnée, car l'essence distillée de tout ce que nous apprenons sur Terre est ce qui fait de nous ce que nous serons dans la vie suivante. Par conséquent, concentrons-nous sur la connaissance, sur les choses que nous pouvons emporter. De nos jours le monde a la folie de l'argent, la folie de la possession. Des pays comme le Canada et les États-Unis d'Amérique vivent sous une norme illusoire de prospérité, chacun semble être endetté, chacun emprunte aux sociétés financières (alias l'ancien prêteur sur gages, maintenant remodelé avec plaque de chrome !). Les gens veulent de nouvelles voitures, chacune plus tape-à-l'oeil que celle de l'année précédente. Les gens courent en tous sens, ils n'ont pas de temps pour les choses sérieuses de la vie, ils poursuivent les choses qui sont sans importance. Les seules choses qui importent sont celles que nous apprenons : nous emportons avec nous toute la connaissance que nous acquérons durant notre séjour sur Terre, nous laissons derrière nous (si nous en avons) l'argent et les possessions à quelqu'un d'autre qui les dilapidera. C'est pourquoi il nous appartient de nous concentrer sur les choses qui seront réellement nôtres, les connaissances.

Un des moyens les plus faciles d'acquérir la tranquillité est dans le rythme régulier de la respiration. La plupart des gens, malheureusement, respirent d'une façon que l'on pourrait appeler "gober-souffler, gober-souffler" ; ils halètent, privant réellement le cerveau d'oxygène. Les gens ont l'air de croire que l'air est rationné, qu'ils doivent le gober et le souffler. Ils ont l'air de penser que l'air qu'ils respirent est brûlant, ou quelque chose du genre, car à peine aspiré ils sont impatients de s'en débarrasser et de faire entrer une nouvelle charge.

Nous devrions apprendre à respirer lentement et profondément. Nous devrions nous assurer que tout l'air vicié est retiré de nos poumons. Si nous ne respirons que par le sommet de nos poumons, cet air qui est au fond devient de plus en plus vicié. Plus notre approvisionnement d'air est bon, plus le pouvoir de notre cerveau sera bon, car nous ne pouvons pas vivre sans oxygène et le cerveau est la première chose à être privée d'oxygène. Si notre cerveau est privé de la quantité minimale d'oxygène nous nous sentons fatigués (somnolents) nous devenons lents dans nos mouvements et il nous est difficile de réfléchir. Parfois, aussi, nous nous retrouvons avec un gros mal de tête, puis nous sortons prendre l'air frais qui guérit le mal de tête et prouve aussi que l'on a vraiment besoin de beaucoup d'oxygène.

Un rythme de respiration régulière apaise les émotions troublées. Si vous vous sentez terriblement de mauvaise humeur "pas dans votre assiette" et voudriez vraiment faire violence à quelqu'un, prenez plutôt une profonde respiration, le plus profondément possible et retenez-la pendant quelques secondes. Puis laissez-la s'échapper lentement pendant quelques secondes. Faites cela à quelques reprises et vous constaterez que vous vous calmez plus rapidement que vous ne l'auriez cru possible.

Ne faites pas qu'avaler l'air aussi vite que vous le pouvez et le souffler ensuite aussi vite que vous le pouvez. Aspirez lentement, régulièrement et pensez (comme c'est vraiment le cas) que vous inhalez la vie et la vitalité elles-mêmes. Donnons un exemple : comprimez votre poitrine et essayez d'expulser autant d'air que vous le pouvez, faites entrer vos poumons de force pour que (si vous le souhaitez) votre langue pende par manque d'air. Puis, pendant environ dix secondes, remplissez complètement vos poumons, bombez la poitrine, absorbez autant d'air que vous le pouvez et entassez-en ensuite un petit peu plus. Quand vous aurez fait pénétrer autant d'air que possible, retenez-le pendant cinq secondes et après ces cinq secondes laissez l'air s'échapper lentement, si lentement que vous prenez sept secondes pour vous débarrasser de l'air en vous. Expirez complètement, forcez vos muscles vers l'intérieur pour faire sortir autant d'air que vous le pouvez. Puis recommencez depuis le début. Cela pourrait être une bonne idée si vous faisiez ceci une demi-douzaine de fois et vous constaterez que vos frustrations et votre si mauvaise humeur ont disparu, vous vous sentirez mieux à l'intérieur aussi ; vous constaterez que vous commencez à avoir le calme intérieur.

Si vous allez pour une entrevue qui importe vraiment, avant d'entrer dans la pièce où se donnera l'entrevue, prenez quelques respirations profondes. Vous constaterez que votre pouls cessera de battre follement, qu'il se stabilisera, vous constaterez que vous êtes plus confiant, que vous êtes moins inquiet et si vous faites ceci votre interlocuteur sera impressionné par votre apparence évidente de confiance. Essayez !

Il y a un nombre choquant de frustrations et d'irritations dans la vie quotidienne et ces choses sont vraiment très nuisibles. La "Civilisation" est tout le contraire de cela. Plus on devient pris par les entraves de la civilisation, plus il est difficile d'obtenir la paix. L'homme ou la femme au coeur d'une grande ville sont souvent plus irritables, plus nerveux, que l'homme ou la femme au coeur de la campagne. Il devient donc de plus en plus nécessaire d'acquérir le contrôle de ses émotions. Les gens qui sont frustrés et irritables s'aperçoivent que leurs sucs gastriques deviennent de plus en plus concentrés. Ces sucs sont, bien sûr, des acides et comme ils deviennent de plus en plus concentrés, ils "bouillonnent" en nous et atteignent finalement un tel degré de concentration que la muqueuse protectrice à l'intérieur de notre estomac ou autres organes ne peut pas résister aux attaques de l'acide corsé. Peut-être qu'une certaine partie de notre revêtement interne est plus mince que le reste. Peut-être que nous avons un quelconque petit défaut à l'intérieur, un certain morceau dur de nourriture que nous avons avalé peut avoir causé une légère irritation dans l'estomac. Alors, l'acide a un endroit où il peut oeuvrer. Il travaille et travaille sur cet endroit plus mince, ou cet endroit irrité, et avec le temps il pénètre la couche protectrice en nous. Le résultat est un ulcère de l'estomac qui nous amène beaucoup d'accablement et de douleur. Comme vous l'avez probablement entendu dire, les ulcères d'estomac sont connus comme l'affection des gens nerveux et irritables ! Réfléchissons à toutes ces irritations ; vous vous demandez peut-être où vous procurer l'argent pour payer la facture de gaz, ou pourquoi l'homme du compteur de l'électricité s'affaire à votre porte quand vous êtes occupé à autre chose. Vous pouvez vous demander pourquoi tant d'idiots vous envoient de stupides circulaires par la poste ? Pourquoi devriez-vous les jeter ? Pourquoi ne pas laisser l'expéditeur les détruire d'abord et vous épargner la peine ? Bien, calmez-vous, réfléchissez, posez-vous cette question : "Est-ce que tout cela aura de l'importance dans cinquante ou cent ans ?". Chaque fois que vous devenez frustré, chaque fois que vous devenez accablé par la bousculade de la vie quotidienne, ordinaire, chaque fois que vous pensez que vous allez être submergé par vos ennuis et vos difficultés, pensez-y de nouveau, pensez : "Est-ce que l'une de ces questions, l'une de ces préoccupations, aura de l'importance dans cinquante ou dans cent ans ?".

Cet âge de la civilisation, soit-disant, est un âge vraiment très éprouvant. Tout conspire à nous faire développer des ondes cervicales contre nature, conspire à produire d'étranges voltages au sein des cellules de notre cerveau. Normalement quand on pense il y a un schéma d'ondes cervicales relativement rythmé que les docteurs peuvent représenter graphiquement avec des instruments spéciaux. Si les ondes cervicales suivent un certain schéma, nous savons alors qu'il s'agit d'une maladie mentale ; ainsi, quand une personne a une maladie mentale, probablement que la première chose qui est faite est de tracer le graphique de ses ondes cervicales pour voir comment elles s'écartent de la normale. C'est un fait connu des Orientaux que si une personne peut maîtriser ses ondes cervicales anormales, alors la santé mentale revient. En Extrême-Orient il y a différentes méthodes utilisées par les prêtres médicaux par lesquelles la personne affligée (la personne qui a une affection mentale) peut être aidée à ramener ses ondes cervicales à la normale.

Les femmes, particulièrement au retour d'âge, sont soumises à une production d'ondes de forme différente dans le cerveau. Bien sûr, ceci est parce qu'au retour d'âge diverses sécrétions sont supprimées ou sont détournées sur d'autres voies et généralement la femme en question a écouté tant de "contes de bonne femme" qu'elle pense réellement qu'elle doit s'attendre à passer par une mauvaise période et parce qu'elle croit fermement qu'elle va avoir des difficultés, elle en a. Il n'est pas nécessaire d'avoir quelque difficulté que ce soit au retour d'âge pourvu qu'une personne soit convenablement préparée. Les cas les plus regrettables sont ceux de ces femmes qui ont subi une opération appelée hystérectomie. L'hystérectomie est une opération par laquelle la ménopause est provoquée par des moyens chirurgicaux. Certes, c'est une raison secondaire, car l'opération est généralement dans un but précis comme la maladie, mais le résultat final est le même ; une femme a une opération (une hystérectomie) et la soudaine interruption de son ancien mode de vie et la soudaine déviation d'hormones essentielles, etc., provoquent un sévère orage électrique dans le cerveau qui, pour un temps, peut même rendre la femme instable. Un traitement approprié et une compréhension compatissante peuvent réellement guérir une telle malheureuse victime. Nous mentionnons ceci simplement pour indiquer que le corps est un générateur électrique et qu'il est tellement essentiel de garder ce générateur avec une production constante, parce que si nous avons une production constante il nous est possible d'avoir la maîtrise de soi et la tranquillité, mais si la production est dérangée et varie selon les inquiétudes ou certaines opérations, alors la tranquillité est temporairement perdue. Mais elle peut certainement être retrouvée !

Revenons-en, toutefois, à notre "dans cinquante ou cent ans". Si vous faites du bien à une personne, alors c'est quelque chose qui va compter dans cinquante à cent ans, parce que si vous faites du bien vous égayez la façon de voir de quelqu'un, tout comme quand vous faites du tort à une personne vous la démoralisez. Plus vous pouvez faire de bien à autrui, plus vous pouvez y gagner vous-même. C'est une loi de l'occulte selon laquelle vous ne pouvez pas recevoir tant que vous n'êtes pas d'abord prêt à donner. Si vous donnez, que ce soit un service ou de l'argent ou de l'amour, vous recevrez alors à votre tour un service ou de l'argent ou de l'amour et peu importe ce que l'on donne, peu importe ce que l'on reçoit, tout doit être payé avec le temps. Si vous recevez une bonté vous devez donner une bonté, mais ceci ne sera pas traité dans cette Leçon puisque nous nous y référerons plus en détail quand nous traiterons du karma.

Faites en sorte de vous maintenir calme, faites en sorte de vous LAISSER devenir tranquille, laissez-vous prendre conscience que toutes ces restrictions insignifiantes, toutes ces sottes interruptions quand nous essayons de réfléchir ou essayons de faire quelque chose n'auront pas d'importance dans quelques années ; ce sont des piqûres d'épingle, d'insignifiantes irritations et elles doivent être reléguées à leur place exacte comme des contrariétés et rien de plus. Le calme intérieur, la paix et la tranquillité sont là pour vous si vous les acceptez. Tout ce que vous devez faire est de respirer pour que votre cerveau reçoive le maximum d'oxygène et de penser que toutes ces stupides petites irritations n'auront aucune importance dans un demi-siècle. Alors, vous verrez à quel point elles sont sans importance.

Voyez-vous où nous voulons en venir ? Nous essayons de vous montrer que la plupart des grandes inquiétudes ne se produisent tout simplement pas. Nous avons quelque chose qui nous menace, nous craignons que quelque chose de désagréable soit sur le point de se produire, nous nous mettons dans une frénésie de peur et nous nous trimbalons dans un tel état que nous ne savons pas si nous sommes sur notre tête ou sur nos pieds. Mais bientôt nous nous apercevons que nos craintes étaient injustifiées, rien n'est arrivé ! Toute cette frayeur était pour rien. Nous avons eu un réel mélange d'adrénaline en nous, tout bouillonnant, prêt à nous galvaniser en action et puis, quand la peur passe, l'adrénaline doit être dissipée et cela nous rend tout faible, nous pouvons même trembler en réaction ! Beaucoup d'hommes célèbres du monde ont dit que leurs inquiétudes majeures ne se sont jamais produites, mais qu'ils ont tout de même continué à s'inquiéter à leurs sujets et ont ensuite constaté qu'ils avaient perdu leur temps. Si VOUS êtes soucieux, vous n'êtes pas tranquille. Si vous êtes agité, vous ne pouvez pas avoir le calme intérieur et au lieu de pouvoir recevoir un message télépathique, vous irradiez (vous émettez) un affreux message de confusion totale, de frustration qui non seulement empêche votre propre réception de messages télépathiques, mais empêche les réceptions à une grande distance autour de vous. Ainsi, pour votre propre bien et pour le bien d'autrui, pratiquez la sérénité, restez calme ; de nouveau souvenez-vous que toutes ces irritations mineures sont des irritations mineures et rien de plus. Elles vous sont envoyées pour vous mettre à l'épreuve et le font très certainement !

Pratiquez le calme, pratiquez-vous à voir vos difficultés dans la perspective qui convient. Cela peut être ennuyeux de constater que vous ne pouvez pas aller au cinéma ce soir, tout particulièrement comme c'est la dernière soirée que ce film est présenté, mais ce n'est pas d'une importance à faire trembler la terre, après tout. Ce qui EST important c'est que vous appreniez, c'est la façon dont vous progressez, parce que plus vous apprenez maintenant, plus vous emporterez avec vous dans la vie suivante et le plus de connaissances vous emporterez avec vous dans la vie suivante, le moins souvent vous aurez à revenir sur ce malheureux vieux monde qui est le nôtre.

Nous suggérons que vous vous allongiez, que vous vous détendiez. Couchez-vous et secouez-vous un peu de sorte qu'aucun muscle, aucune partie de vous ne soit sous tension. Joignez légèrement vos mains ensemble et respirez profondément et régulièrement. Tout en respirant, au rythme de votre respiration pensez "Paix-paix-paix". Si vous pratiquez cela vous découvrirez qu'une sensation véritablement divine de paix et de tranquillité s'étend sur vous. De nouveau, repoussez toutes pensées intruses de discorde en concentrant vos pensées sur la paix, sur la tranquillité et sur le calme. Si vous pensez paix vous aurez la paix. Si vous pensez bien-être, vous aurez le bien-être. Nous vous dirons pour conclure cette Leçon que si les gens consacraient dix minutes par vingt-quatre heures à faire cela, les docteurs feraient faillite, car ils seraient loin d'avoir autant de maladies à soigner !