L’Auto-hypnose

Durée de lecture estimée: 7 m
Durée des vidéos: 0 h 00 m
Durée totale: 0 h 07 m

Durée actuelle:

Le site de Mardi Lobsang Rampa: Site >

Dans notre dernière Leçon nous avons traité de la méthode pour se mettre soi-même en état de transe. Il nous faut maintenant pratiquer cela plusieurs fois. Nous pouvons nous rendre la tâche beaucoup plus facile si nous pratiquons vraiment et pouvons ainsi nous mettre facilement en état de transe sans avoir à en faire un dur labeur, parce que le but principal de ceci est de nous épargner un travail ardu.

Voyons également la raison de ceci : vous voulez vous hypnotiser afin de pouvoir éliminer certains défauts, afin de pouvoir renforcer certaines vertus, certaines aptitudes. Maintenant, quels sont ces défauts ? Quelles sont ces aptitudes ? Vous devez être en mesure de concentrer clairement votre attention sur les défauts et les vertus. Vous devez être capable de réellement évoquer une image de vous-même tel que vous voulez être. Manquez-vous de volonté ? Alors, imaginez-vous exactement comme vous voulez être, avec une forte volonté et une personnalité dominante, capable de faire valoir votre point de vue, capable d'influencer hommes et femmes de la façon dont vous voulez les influencer.

Continuez de penser à ce "nouveau vous". Gardez continuellement devant vous l'image de ce "vous" de la même façon qu'un acteur (une star) vit réellement le rôle qu'il va jouer. Vous devez utiliser vos pleins pouvoirs de visualisation ; plus vous vous visualiserez fermement tel que vous voulez être, plus rapidement pourrez-vous alors atteindre votre objectif.

Continuez de pratiquer, de vous mettre en transe, mais assurez-vous toujours que vous pratiquez dans une pièce calme et sombre.

Il n'y a aucun danger dans tout ceci. Nous insistons sur le fait de "vous assurer de ne pas être interrompu" parce que toute interruption ou tout courant d'air froid, par exemple, vous réveillera, vous fera sortir de cette transe en hâte. Il n'y a pas de danger, nous le répétons ; il ne vous est définitivement pas possible de vous hypnotiser et de ne pas pouvoir sortir de la transe. Pour vous rassurer prenons un cas typique.

Le sujet a eu beaucoup de pratique. Il va dans sa chambre obscure, allume la petite lampe-néon juste au-dessus du niveau de ses sourcils et s'installe confortablement sur son lit ou son sofa. Pendant un moment il travaille à la détente de son corps, se libérant du stress et des tensions.

Bientôt une merveilleuse sensation l'enveloppe comme si tout le poids du corps, tous les soucis du corps tombaient et qu'il était sur le point d'entrer dans une nouvelle vie. Il se détend de plus en plus, cherchant tranquillement à voir en esprit s'il y a encore un muscle sous tension, voir s'il y a encore un quelconque tiraillement, une quelconque douleur, une quelconque tension quelque part. Satisfait d'être complètement détendu, il regarde fixement la petite lumière-néon ; ses yeux ne sont pas dirigés droit devant lui, mais sont inclinés quelque peu vers le haut, vers les sourcils.

Bientôt ses paupières commencent à s'alourdir, elles battent un peu puis se ferment, mais seulement pour une seconde ou deux. Elles s'ouvrent encore, les yeux larmoient. Les paupières battent et tremblent, elles se ferment de nouveau. Encore une fois elles s'ouvrent, avec difficulté cette fois car les yeux sont fatigués, les paupières sont lourdes et la personne est presque dans une transe profonde. Dans la seconde qui suit les paupières se ferment et cette fois, elles restent hermétiquement fermées. Le corps se détend davantage encore, la respiration devient superficielle, le sujet est en état de transe.

Laissons-le maintenant pour un instant. Ce qu'il fait dans sa transe ne nous concerne pas parce que nous pouvons entrer en transe nous-mêmes et avoir nos propres expériences. Laissons-le dans son état de transe jusqu'à ce qu'il ait terminé ce qu'il est venu y faire.

Il se livre à une expérience, semble-t-il, pour voir jusqu'à quel point il peut s'hypnotiser profondément, pour voir à quel point il peut fermement rester endormi. Il a délibérément essayé de mettre de côté une des dispositions de la nature parce qu'il s'est dit qu'il n'allait pas se réveiller !

Les minutes (dix minutes, vingt minutes ?) passent. La respiration change et le sujet n'est plus en transe, mais profondément endormi. Après une demi-heure ou environ, il se réveille en se sentant merveilleusement rafraîchi, plus frais en fait qu'après une nuit complète de sommeil.

Vous ne pouvez pas manquer de vous réveiller d'une transe ; la nature ne le permettra pas. Le sub-conscient est comme un géant plutôt borné (un géant à l'intellect borné) et pour un moment vous pouvez le persuader de tout ce que vous voulez, mais après un certain temps il vient à l'esprit de ce géant borné qu'on le "met en boîte". Il sort alors de l'état hypnotique.

Nous répétons encore que vous ne pouvez pas vous endormir d'une façon qui pourrait vous faire du mal ou même vous indisposer. Vous êtes totalement en sécurité parce que vous vous serez hypnotisé vous-même et ne serez pas à la merci des suggestions d'une autre personne.

Nous avons dit auparavant qu'un courant d'air froid réveillerait une personne ; il en est ainsi. Peu importe la profondeur de la transe, s'il y a un changement de température, ou quoi que ce soit qui pourrait de quelque façon que ce soit nuire au corps, la transe passe. C'est ainsi que si vous êtes en transe et que quelqu'un dans la maison ouvre une porte ou une fenêtre et qu'un courant d'air vous parvienne, peut-être sous la porte ou par le trou de la serrure, vous serez réveillé sans risque, sans douleur et vous aurez alors l'ennui d'avoir à tout recommencer. C'est pourquoi vous devriez éviter les courants d'air et les dérangements.

À tout moment vous devrez mettre l'accent sur les vertus que vous voulez acquérir. Vous devrez accentuer que
vous vous débarrassez des choses que vous n'admirez pas et pendant quelques jours, tout en vaquant à vos occupations, vous devrez activement visualiser les aptitudes que vous désirez. Vous vous répéterez encore et encore pendant la journée qu'à tel et tel moment (de préférence la nuit) vous allez vous hypnotiser et que chaque fois que vous entrerez en transe, les vertus désirées apparaîtront plus fortement en vous. En entrant en transe, répétez dans votre esprit ce que vous désirez.

Voici une illustration toute simple, peut-être même un peu ridicule ; disons qu'un homme se voûte, peut-être parce qu'il est trop paresseux pour se tenir droit. Faisons-lui répéter : "Je vais me tenir droit, je vais me tenir droit,  je vais me tenir droit." L'idée est, de nouveau, que vous devez répéter ceci rapidement encore et encore sans arrêt à mi-chemin, parce que si vous vous permettez un arrêt, l'Ami Sub-Conscient pourra intervenir et dire : "Oh, espèce de menteur, tu es voûté comme tout !" Si vous vous répétez sans faire d'arrêt, l'Ami Sub-Conscient n'a aucune chance, il est submergé par le poids des mots et croit bientôt que vous vous tenez droit. Si vraiment il y croit, vos muscles vont se tendre et vous vous tiendrez droit exactement comme vous le voulez.

Fumez-vous trop ? Buvez-vous trop ? Pris avec excès, c'est mauvais pour la santé, vous savez ! Pourquoi ne pas utiliser l'hypnotisme pour vous en guérir, pour sauver votre portefeuille de son constant délabrement causé par ce qui, après tout, sont des habitudes plutôt enfantines. Vous n'avez qu'à convaincre votre sub-conscient que vous détestez fumer et vous cesserez de fumer sans un seul serrement de coeur, sans une seule pensée pour le tabac.

Les gens ne peuvent pas cesser de fumer, c'est une habitude qui est extrêmement difficile à briser. Sans doute avez-vous entendu cela de nombreuses fois ; un fumeur ne peut pas renoncer à sa pipe ou sa cigarette, tout le monde vous le dit, la publicité dans le journal attire votre attention sur divers soi-disant remèdes pour cesser de fumer, cesser ceci ou cesser cela. Tout ceci ne vous apparaît-il pas en soi comme une forme d'hypnose ? Vous ne pouvez cesser de fumer parce que vous croyez ce qui vous a été dit par d'autres personnes et par la publicité qui proclame qu'arrêter de fumer est à peu près impossible.

Tournez cet hypnotisme à votre propre usage ; VOUS êtes différent du commun des mortels. VOUS avez un caractère fort, dominant, vous pouvez vous guérir du tabac, de l'alcool ou de quoi que ce soit dont vous désiriez vous guérir. Tout comme l'hypnotisme (l'hypnotisme inconscient) vous a fait croire que vous ne pouviez pas briser l'habitude de fumer, de même, quand vous prenez conscience de ceci, votre hypnotisme conscient peut faire que vous ne touchiez jamais à une autre cigarette.

Un mot d'avertissement, cependant, ou ce qu'on pourrait même appeler un conseil amical. Êtes-vous certain de vouloir cesser de fumer ? Êtes-vous certain de vouloir cesser de boire ou de toujours être en retard aux rendez-vous ? Vous ne pouvez rien faire jusqu'à ce que vous en soyez certain. Vous devez être sûr de vouloir cesser de fumer, de vouloir faire ceci ou cela. Ce n'est pas suffisant pour un homme très faible de dire : "Oh, je voudrais pouvoir cesser de fumer ; je vais me dire que je vais cesser".

Encore et encore jusqu'à ce que cela s'enfonce dans votre sub-conscient, vous ne pouvez faire que ce que vous voulez réellement faire, ce qui fait que si vous vous défiez plus ou moins de ne pas cesser de fumer, vous ne cesserez pas alors de fumer ; vous pourrez même fumer davantage !

Examinez-vous de près. Que voulez-vous faire réellement ? Il n'y a personne autour de vous, personne ne regarde par-dessus votre épaule, personne ne scrute votre esprit. Voulez-vous vraiment cesser de fumer ? Ou préférez-vous continuer de fumer et votre déclaration de cesser n'est-elle simplement qu'une suite de paroles vides ?

Une fois que vous êtes tout à fait convaincu que vous voulez vraiment une chose, vous pouvez l'avoir. Ne blâmez pas l'hypnotisme, ou qui ou quoi, mais bien vous-même si vous n'obtenez pas ce que vous voulez, parce que si vous manquez votre coup cela signifie alors ceci, et ceci seulement : l'échec signifie que vous n'étiez pas réellement résolu de faire ceci ou de ne pas faire cela !

Par l'auto-hypnose vous pouvez vous guérir de ces choses que certaines personnes appellent des "mauvaises habitudes". Malheureusement, nous n'avons jamais pu découvrir ce que ces "mauvaises habitudes" étaient, aussi nous ne pouvons vous éclairer sur ce sujet particulier ! Nous considérerons que les mauvaises habitudes incluent tourmenter votre femme, lancer le fer à repasser à votre mari, donner des coups de pied au chien, injurier quelqu'un sans raison, s'enivrer et toutes ces choses peuvent être guéries bien facilement à la condition de le vouloir absolument.

Détendez-vous à quelques reprises. Profitez de ce que vous êtes libéré de la tension intérieure pour refaire votre propre énergie nerveuse. Vous pourriez faire tellement pour améliorer votre santé si seulement vous lisiez et relisiez cette Leçon et la précédente et pratiquiez, pratiquiez, pratiquiez. Même les plus grands musiciens font leurs gammes heure après heure, jour après jour. C'est pourquoi ils sont de grands musiciens. Vous pouvez être un grand auto-hypnotiseur si vous faites ce que nous disons. Alors, pratiquez.